Huffpost Maroc mg

La résolution de l'ONU sur le Sahara adoptée

Publication: Mis à jour:
SECURITY COUNCIL MEETING
Mike Segar / Reuters
Imprimer

DIPLOMATIE - C'est une journée cruciale pour le dossier du Sahara. Le projet final de résolution sur le Sahara, qui a été soumis au vote du Conseil de sécurité, vient d'être adopté.

Le vote, qui s'est tenu vers 11H10 heure de New York (16H10 heure marocaine), a en effet vu la résolution adoptée. Le Venezuela et l'Uruguay ont voté contre, tandis que la Russie, l'Angola et la Nouvelle-Zélande se sont abstenus. Les dix autres membres du Conseil de sécurité ont voté pour. La France et l'Espagne ont notamment été très actifs pour convaincre les pays membres du Conseil de sécurité de ramener le délai de rétablissement de la Minurso à 90 jours au lieu des 60 jours initialement proposés.

En votant cette résolution, le Conseil de sécurité demande le rétablissement de la Minurso, dont la composante civile et politique a été récemment expulsée par le Maroc, dans sa pleine fonctionnalité dans un délai de 90 jours, et prolonge le mandat de la Minurso d'un an.

Quelques minutes avant le début du vote, le représentant permanent de la France à l'ONU François Delattre a déclaré à la presse que "le principal objectif de la France est de rétablir la confiance entre le Maroc et les Nations unies".

L'ambassadeur du Maroc à l'ONU Omar Hilale a, lui, refusé de donner une déclaration aux journalistes présents sur place avant le début du vote.

Le Maroc n'a pas fait de commentaire depuis le présentation il y a près d'une semaine du nouveau rapport de Ban Ki-moon sur le Sahara.

Une résolution qui a cristallisé les divergences

Le projet de résolution 2285 sur le Sahara, qui a été adopté aujourd'hui, a été déposé jeudi 28 avril par les Etats-Unis "à 3H30 du matin, alors que le vote devait avoir lieu le jour même", selon les déclarations du représentant du Venezuela à l'ONU. Il a fait l'objet d'intenses négociations: alors qu'il prévoyait, dans sa première version le rétablissement de la Minurso dans un délai de 60 jours, ce délai a été porté à 90 jours.

Les négociations qui ont conduit les Etats-Unis à accepter le délai de 90 jours ont été menées par la France (qui, par ailleurs, a demandé le rétablissement de la Minurso dans un délai de 120 jours) et l'Espagne. Et alors qu'il était prévu que le vote de la résolution se tienne jeudi 28 avril, il a été reporté à vendredi, en raison de la poursuite des négociations, entre la France et la Russie notamment, et afin que le vote pour la résolution soit "le plus unanime possible", selon des déclarations accordées par François Delattre à Inner City Press.

Selon des sources diplomatiques citées par Inner City Press, les pays membres du Conseil de sécurité s'attendaient à ce que l'Angola, l'Uruguay, le Venezuela et la Nouvelle-Zélande votent contre la résolution.

Retour de la composante civile et de la composante politique de la Minurso?

Comme l'ont relevé nos confrères de Médias24, le rétablissement de la Minurso dans sa pleine fonctionnalité ne signifie pas forcément le retour de la composante civile et politique de la mission. C'est aussi, semble-t-il, l'interprétation de l'ambassadeur du Maroc à l'ONU Omar Hilale, qui a déclaré lors d'un point presse tenu après le vote de la résolution qu'il "faut établir une différenciation entre la composante civile et la composante politique de la Minurso." Cette question sera certainement tranchée lors des négociations entre le Maroc et l'ONU.

LIRE AUSSI:
Close
Manifestation à Rabat pour protester contre les propos de Ban Ki-Moon
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée