Huffpost Algeria mg

En phase terminale, il liste des phrases qu'une personne qui va mourir n'a pas envie d'entendre

Publication: Mis à jour:
MAN HOSPITAL
young man in hospital | sturti via Getty Images
Imprimer

Comment discuter avec une personne sur le point de mourir? Les mots peuvent manquer face à l'irrémédiable. Faut-il essayer de la faire rire? Ou bien s'apitoyer sur son sort? Le Belge Pieter Hintjens a tenté d'apporter des réponses concrètes. Cet informaticien est atteint d'un cancer des voies biliaires, une maladie rare qui touche une suite de canaux chargés d'acheminer la bile depuis le foie jusqu'aux intestins. Il est en phase terminale, celle où l'on attend la mort.

Sur son blog, il a pris le temps de publier un dernier message, en date du 22 avril. Il y dresse, entre autres, la liste des phrases qu'une personne qui va mourir n'a pas envie d'entendre. Ainsi, que la liste des conversations qu'il aimerait bien avoir avec ses proches. Voici ses recommandations :

Cela peut être terriblement étrange de parler à une personne mourante (appelons-la Bob). Voici les principales choses qu'une personne (appelons-là Alice) ne devrait pas dire à Bob:

• "Tiens bon ! Tu dois avoir du courage, tu dois te battre!"

>> Il est évident que Bob se bat autant qu'il le peut. Et si ce n'est pas le cas, c'est entièrement à Bob d'en décider.

• "C'est tellement tragique. Je suis si triste, s'il te plaît, ne meurs pas!"

>> C'est ce que m'a dit ma fille une fois. Je lui ai expliqué gentiment qu'on ne pouvait pas faire comme si tout cela n'existait pas. La mort n'est pas une option. Être en colère ou triste sur ces faits-là est une perte de temps.

• "Tu peux guérir! On ne sait jamais!"

>> Ici, Alice exprime son espoir. Mais le faux espoir n'est pas de la médecine. Une bonne chimiothérapie ou un pilule anti-douleur, ça c'est de la médecine.

• "Tu as entendu parler de cette thérapie alternative?"

>> Ici, je sors mon marteau pour interdire ce genre de propos. Même si un médicament miracle existait, le coût et le stress (pour les autres) à le chercher est un acte égoïste et disproportionné. Avec, comme nous le savons bien, très très peu de chances de succès. Nous vivons, nous mourons.

• "Lis ce chapitre de la Bible, ça t'aidera."

>> C'est à la fois grossier et offensant, autant que maladroit et arrogant. Si Bob veut un conseil religieux, il parlera à son prêtre. Et s'il n'en veut pas, ne lui en parlez pas. Voilà une autre barrière à ne franchir sous aucun prétexte.

• Poser des petites questions du quotidien.

>> C'est de la prédation passive, demander à Bob de répondre encore et encore à de petits choses stupides comme "Je te réveille?" Bob n'est pas d'humeur aux bavardages. Il veut avoir des gens près de lui, physiquement et intellectuellement.

• Plus que tout, n'appelez pas pour pleurer au téléphone.

>>Si vous vous sentez d'humeur larmoyante, éteignez le téléphone, attendez dix minutes, et rappelez. Les larmes, ça va, pour Bob, mais l'apitoiement sur son sort est pire que tout. J'ai appris à maîtriser mes émotions mais tous les Bob sont vulnérables.

Alors, voici les choses qu'Alice peut dire à Bob et qui le rendront heureux:

• Evoquez les vieilles histoires et aventures qu'ils ont eues ensemble. "Tu te souviens de celle-là? Oh mon Dieu, oui, je m'en souviens, c'était génial!"

• Parlez des tous petits détails. Bob, coincé dans son lit, est surement obsédé par les rituels de soin, l'équipe soignante, les médecins, et par dessus tout, sa maladie.

• Aidez Bob avec les détails techniques. Le tri d'une vie est complexe et nécessite plusieurs mains et esprits.

• Lui dire: "J'ai acheté ton livre". Ca veut dire que vous placez Bob au rang d'auteur. C'est peut-être de la flatterie, ou bien de la sincérité, peu importe, les deux feront sourire Bob.

Par-dessus tout, n'exprimez aucune émotion autre que la joie, et ne donnez pas à Bob de nouveaux sujets d'inquiétude.

PS : Si Bob n'a pas écrit de livre, l'idée est simplement de lui montrer que vous vous intéressez vraiment à ses réalisations.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.