Huffpost Tunisie mg

Un lobby américain vante la popularité de l'expertise américaine auprès des responsables tunisiens

Publication: Mis à jour:
POMED TUNISIE
POMED
Imprimer

BCT - Les experts américains auraient-ils la cote auprès des hauts responsables tunisiens?

A en croire le rapport "The Federal Budget and Appropriations for Fiscal Year 2017. Democracy, Governance, and Human Rights in the Middle East & North Africa" (Budget fédéral et crédits pour l'année fiscal 2017. Démocratie, gouvernance et droits de l'Homme au Moyen Orient et en Afrique du Nord) réalisé par le lobby américain The Project on Middle East Democracy (POMED) et qui vient de paraître, il s'agirait même d'"assistance économique", "délivrée conjointement par le département d'Etat (équivalent du ministère des Affaires étrangères) et USAID":

"La Tunisie recherche des officiels et des spécialistes américains venant en détachement des administrations américaines pour travailler directement au sein des ministères et agences du gouvernement tunisien."

Le rapport du POMED, qui dit s'être appuyé sur des entretiens avec de nombreux officiels, cite notamment en exemple la Banque centrale de Tunisie:

"La Tunisie a déjà un conseil du Trésor américain "intégré" dans la Banque centrale de Tunisie, et elle recherche d'autres conseillers semblables pour lui fournir une assistance technique directe sur des réformes ayant trait à d'autres volets de l'action publique".

Contactée par le HuffPost Tunisie, la Banque centrale a confirmé cette présence d'un collaborateur américain, "affecté à la supervision bancaire, dans le cadre de la coopération technique", au sein de la BCT, mais en précisant qu'il "avait quitté la BCT en 2012". Une collaboration déjà ancienne donc, et surtout loin d'être isolée, a précisé la BCT:

"On l'a fait avec les Polonais pour la politique monétaire, parce que c'était l'exemple qui avait réussi en Europe, on l'a fait avec les Américains, avec les Français, que ce soit avant ou après la révolution... Avec le FMI, la Banque mondiale, la BAD à certains moments. C'est tout à fait classique."

Le POMED milite pour le renforcement de la coopération américaine avec les pays du Moyen-Orient, et s'est précédemment illustré dans la relation américano-tunisienne pour avoir demandé et obtenu en mars 2014 la levée de l'avertissement aux voyageurs adressée depuis le 15 septembre 2012 aux ressortissants américains par le département d'Etat.

LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

Sur le web

La Tunisie décide de sortir sur le marché financier américain