Huffpost Maroc mg

Aéronautique: L'Américain Hexcel pose la première pierre de son usine marocaine

Publication: Mis à jour:
HEXCEL
Moulay Hafid Elalamy: "Le Maroc franchit une nouvelle étape dans l'aéronautique" | HEXCEL
Imprimer

INDUSTRIE - Bon vent pour le secteur aéronautique au Maroc. Après Stelia Aerospace, Bombardier ou encore le groupe Latécoère, c’est un autre fleuron du secteur qui pose ses valises dans la zone franche Midparc (périphérie de Casablanca), nouveau berceau de l’aéronautique en Afrique.

Ce mardi 25 avril, l'américain Hexcel a en effet posé la première pierre de son nouveau site de production de nids d’abeilles usinés à Midparc, pour un investissement de 20 millions de dollars (environ 198 millions de dirhams).

La future usine, qui sera totalement opérationnelle mi-2017, doit employer quelque 200 collaborateurs d’ici 2020. Sur 11.000 m2, le site produira "des nids d’abeilles complexes et usinés pour répondre aux besoins de l’aéronautique, notamment pour alléger les structures composites complexes de certains programmes aéronautiques, ainsi que pour la fabrication de pales d’hélicoptère et de pièces dans les moteurs ou nacelles", indique le groupe Hexcel dans un communiqué.

hexcel

"Cette usine permet de fabriquer à partir de matériaux composites des pièces très solides et extrêmement légères. Aujourd’hui, le nid d'abeille est le matériau le plus en vogue dans le secteur de l’aéronautique. C’est une première en Afrique, qui permet de passer à une nouvelle étape dans l’aéronautique au Maroc", s'est réjoui le ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy dans une déclaration au HuffPost Maroc.

Et d'ajouter lors de la cérémonie de la pose de la première pierre que l'Américain Hexcel va "drainer d'autres constructeurs qui sont à la recherche de ce matériau pour pour construire des avions".

Un secteur qui prend son envol

Pour Hamid Benbrahim El Andaloussi, président du Groupement des industriels marocains aéronautique et spatial (GIMAS), cette implantation représente "le plus beau cadeau pour fêter notre dixième anniversaire. Au début, nous étions 7 ou 8 entreprises. Aujourd'hui, nous sommes plus de 100 entreprises. Cela résume parfaitement notre évolution".

hexcel pose de la premiere pierre

Une politique industrielle "tournée vers l'avenir"

Le Maroc met en œuvre une politique industrielle et un plan de croissance économique tournés vers l’avenir

Thierry Merlot, vice-président et directeur général d’Hexcel, a pour sa part indiqué que "le Maroc met en œuvre une politique industrielle et un plan de croissance économique tournés vers l’avenir, avec la création de zones franches industrielles, ce qui a motivé notre choix d’implantation. Le Maroc possède une main-d’œuvre très qualifiée et compétitive, une bonne situation géographique et des infrastructures de qualité, des paramètres logistiques essentiels pour notre industrie. La présence de l’aéroport international Mohammed V et la proximité immédiate de plusieurs clients d’Hexcel tels que Safran (Aircelle), Airbus (Stelia), Daher et Bombardier ont aussi pesé dans la balance".

En décembre 2015, Moulay Hafid Elalamy, qui a récemment présidé la délégation marocaine présente aux rencontres d'affaires "Aerospace & Defense Suppliers Summit" à Seattle, avait posé la première pierre de la deuxième usine marocaine de la filiale d’Airbus Stelia Aerospace, implantée sur Midparc, la zone franche aéronautique de Casablanca Midparc.

Le groupe Latécoère mais aussi Bombardier, fleuron canadien de l’industrie ferroviaire et aéronautique, ont également choisi de s'implanter en périphérie de Casablanca. “Le secteur aéronautique marocain est le seul qui triple son taux de développement chaque année au niveau international", nous avait récemment confié Hamid Benbrahim El-Andaloussi, ajoutant que "la stratégie du Maroc vise à faire de la zone franche Midparc de Nouaceur le leader du domaine aéronautique en Afrique".

LIRE AUSSI:
Close
Les avions les plus "animés"
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée