Huffpost Algeria mg

Foot: la Juventus Turin sacrée championne d'Italie pour la 5e fois d'affilée

Publication: Mis à jour:
JUVENTUS
Football Soccer - Fiorentina v Juventus - Italian Serie A - Artemio Franchi stadium, Florence, Italy - 24/04/16 Juventus' players celebrate at the end of the match against Fiorentina. REUTERS/Stefano Rellandini | Stefano Rellandini / Reuters
Imprimer

Insatiable Juventus. Le grand club turinois a décroché lundi, sans jouer, un nouveau titre de champion d’Italie, le cinquième consécutif et le 32e de sa glorieuse histoire, son dernier poursuivant Naples ayant été battu 1-0 sur la pelouse de l’AS Rome.

A trois journées de la fin, l’équipe de Massimiliano Allegri compte 12 points d’avance et ne peut plus être reprise par le Napoli, qui a fini par s’essouffler face au rythme infernal imprimé par la «Vieille Dame» et qui peut désormais tout perdre.

Vainqueurs 2-1 dimanche sur le terrain de la Fiorentina, les Turinois ont donc fêté ce sacre une première fois devant la télévision lundi. Mais la vraie célébration aura lieu dimanche au Juventus Stadium face à Carpi.

Ce nouveau titre a tout de même un goût un peu particulier pour la Juventus, qui avait fait cette saison le pari d’un profond renouvellement de son effectif et qui l’a payé d’un début d’exercice extrêmement laborieux.

Andrea Pirlo, Arturo Vidal et Carlos Tevez sont ainsi partis durant l’été dernier: trois cadres qui avaient conduit la «Juve» jusqu’en finale de la Ligue des champions la saison dernière.

Alors les débuts ont été compliqués et la Juventus était encore 12e du classement après la 10e journée et une défaite à Sassuolo.

- L’impact de Pogba -

La première place était alors occupée par la Roma, 11 points devant, et ils étaient au moins quatre (Roma, Inter Milan, Fiorentina et Naples) à penser pouvoir profiter de cette saison de transition à Turin pour accrocher enfin un titre.

Mais il n’y a plus eu une seule défaite depuis en championnat et les Bianconeri restent sur une invraisemblable série de 24 victoires et un match nul, qui a épuisé tous leurs rivaux les uns après les autres.

Equilibrée et talentueuse, la Juve s’est appuyée sur une défense imperméable (18 buts encaissés en 35 matches), portée par le talent de son gardien Gianluigi Buffon, toujours aussi fort à 38 ans et bien protégé par le trio Barzagli-Bonucci-Chiellini.

La victoire de dimanche à Florence aura d’ailleurs été un bon résumé de la saison de «Super Gigi», qui a débuté par un miracle du pied, avant d’arrêter un penalty et de dévier sur sa barre un ballon que tout le monde voyait au fond.

Le milieu de terrain Khedira-Marchisio-Pogba s’est lui révélé de classe mondiale, avec notamment une fin de saison tonitruante du Français.

L’impact de Pogba aura été considérable et ses statistiques - huit buts et 11 passes décisives en championnat - sont dignes du N.10 qu’il a demandé à endosser en début d’exercice.

- Et de trois pour Allegri -

Et devant, tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice, du talentueux Dybala (16 buts et sept passes décisives) au travailleur Mandzukic (10 buts) en passant par Morata et l’efficace remplaçant Zaza.

Ce titre récompense également un groupe uni par la culture de la victoire et le refus de la défaite, ainsi que le travail de Massimiliano Allegri, technicien compétent et désormais triple champion d’Italie, une fois avec l’AC Milan en 2011 et deux fois avec la Juventus, en 2015 et 2016.

Il devrait prolonger son contrat à Turin dans les jours qui viennent et aura désormais pour mission de réinstaller durablement la «Juve» parmi les toutes meilleures équipes d’Europe.

Le sacre de la Juventus a en revanche un goût doublement amer pour le Napoli. Le rêve d’un nouveau scudetto, 25 ans après le dernier signé Diego Maradona, s’est définitivement évanoui et surtout, la deuxième place directement qualificative pour la phase de poules de la Ligue des champions est désormais clairement menacée.

Car la Roma, qui s’est imposée grâce à un but inscrit en toute fin de match par Nainggolan (89e), n’est plus qu’à deux points derrière.

Gonzalo Higuain, bien maîtrisé par la défense romaine pour son retour après trois matches de suspension, et ses équipiers vont devoir vite évacuer la déception pour repousser la menace romaine.

Avec sept points d’avance sur l’Inter Milan (4e), la Roma semble en tout cas assurée de décrocher au moins la troisième place, qui envoie en barrages de la C1.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.