Huffpost Algeria mg

Arabie saoudite: un ministre limogé après une tarification controversée de l'eau

Publication: Mis à jour:
GOUVERNEMENT SAOUDIEN
AFP
Imprimer

Le roi Salmane d'Arabie saoudite a limogé son ministre de l'Eau et de l'Electricité Abdallah Al-Hassine après une nouvelle tarification controversée de l'eau dans le royaume, confronté à l'impact sur ses finances de la chute des cours du brut.

En vertu d'un décret publié samedi soir par l'agence officielle SPA, le ministre de l'Agriculture Abderrahmane Fadli a été chargé d'assurer l'intérim de M. Hassine, dont le limogeage intervient après la mise en oeuvre de la décision du gouvernement en décembre de réduire les subventions sur l'électricité, l'eau et d'autres services.

L'augmentation des tarifs de l'eau, qui a suscité des critiques sur les réseaux sociaux, avait conduit M. Hassine à proposer aux citoyens de creuser leurs propres puits pour réduire l'impact de la facture de l'eau sur leur budget, selon le quotidien local Arab News.

Le vice-prince héritier Mohammed ben Salmane, l'homme fort du royaume, a qualifié d'insatisfaisante la mise en oeuvre par le ministère de la nouvelle tarification de l'eau, selon des déclarations publiées par l'agence Bloomberg.

Maintenant, nous travaillons avec diligence sur les réformes avec le ministère de l'Eau pour que les choses soient conformes au plan convenu, a-t-il dit sans donner de détails.

La nouvelle tarification de l'eau et de l'électricité avait été annoncée dans le cadre d'une série de réformes sans précédent engagées en décembre par le royaume pétrolier, fortement affecté par l'effondrement des cours du brut ces deux dernières années.

Mohammed ben Salmane, présenté comme l'artisan de ces réformes, doit annoncer lundi sa vision pour l'avenir, un programme économique, social et de développement qui a pour objectif de diversifier l'économie, trop dépendante du pétrole dont l'Etat tire plus de 70% de ses revenus.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.