Moga, un nouveau festival qui mêlera musique électronique et gnaoua à Essaouira

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Essaouira s'apprête à accueillir un nouveau festival. Du 14 au 16 octobre prochain, les musiques et cultures électroniques investiront la ville aux côtés, notamment, de musiciens gnaouas.

Le festival, baptisé Moga en référence à l'ancien nom de la ville, Mogador, proposera en journée des "brunchs musicaux, ateliers pédagogiques, beach parties et installations vidéonumériques", indique un communiqué de l'organisation.

Le soir, des rencontres gratuites entre musiciens gnaoua et producteurs électroniques auront lieu "pour partager la recherche d’un état d’élévation provoqué par la répétition des rythmes". Moga ambitionne en effet de "faire le trait d'union entre cultures traditionnelles et électroniques".

Enfin, "la nuit laissera la part belle aux fêtes organisées par les labels internationaux et marocains les plus prestigieux, dans les maisons d'hôtes discrètement nichées au cœur des forêts d'arganiers surplombant le littoral", précise le communiqué, sans dévoiler le line-up qui devrait être annoncé "dans les semaines à venir".

Déjà connue pour ses festivals Gnaoua et musiques du monde, Printemps musical des Alizés et Andalousies atlantiques, Essaouira surfe désormais sur la vague des festivals électro, à l'instar des Nuits Sonores à Tanger ou encore des Dunes électroniques en Tunisie. C'est d'ailleurs la société Panda Events, organisatrice du festival tunisien, qui sera en partie en charge du projet Moga aux côtés du collectif marocain Runtomorrow.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les festivals marocains de musique en quelques instantanés
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction