Lynchage d'un couple homosexuel à Beni Mellal: Deux mois de prison pour l'une des victimes

Publication: Mis à jour:
PINKNEWS
Agression homophobe à Beni Mellal: Les victimes devant la justice | Montage Pink News
Imprimer

HOMOPHOBIE - Alors que plusieurs ONG et membres de la société civile ont réclamé la punition des auteurs de l'agression sauvage d'un couple homosexuel à Beni Mellal, survenue début mars et dont la vidéo a fait son apparition sur le web vendredi dernier, la justice en a décidé autrement. "L'un des deux hommes agressés a écopé de deux mois de prison ferme", révèle au HuffPost Maroc une source au sein du Conseil national des droits de l'Homme dans la région à Beni Mellal. La victime a été jugée pour "échanges de coups et blessures" et non pour "homosexualité", nous signale notre source.

La deuxième victime, elle, a été présentée devant le procureur du roi près du tribunal de première instance de Beni Mellal, dimanche 27 mars. "Le dossier a été rendu à la police pour poursuivre l'enquête", précise notre interlocuteur. On ignore à présent si l'accusé sera poursuivi pour "homosexualité" ou pour d'autres motifs.

"Ils représentaient une grande partie du voisinage"

Les assaillants, en revanche, n'ont pour l'instant pas été inquiétés. "Aucune poursuite judiciaire n'a concerné les hommes qui ont lynché les deux hommes", assure notre source, expliquant que les agresseurs étaient très nombreux. "Ils représentaient une grande partie du voisinage" du couple homosexuel.

On ignore cependant les motifs qui ont poussé la justice à condamner l'un des sujets de l'agression pour "échange de coups et blessures". Sur la vidéo, les deux hommes désarmés sont trainés dans la rue tout nus et ne parviennent à opposer aucune résistance aux ordres des agresseurs qui, eux, sont entrés par effraction dans leur domicile. D'ailleurs, certains des agresseurs étaient munis d'armes blanches, comme on peut le voir clairement sur la vidéo.

L'histoire se répète

Ce n'est pas la première fois que des actes homophobes sont filmés et circulent sur les réseaux sociaux au Maroc. Depuis l'été dernier, plusieurs actes de violences contre des personnes homosexuelles ont été médiatisées, provoquant l'indignation de la société civile et des internautes.

En juin 2015, un homme soupçonné d'être homosexuel s'est fait agresser sur une grande avenue à Fès. Les images le montraient pris à partie par une foule qui l'agressait. Il n'a pu échapper des mains de ses ravisseurs qu'après l'intervention de la police. Ses ravisseurs ont écopé d'une peine de quatre mois de prison ferme, un jugement jugé insuffisant, alors que des spécialistes estimaient que cet acte relevait de la "tentative de meurtre".

LIRE AUSSI: