Comment acheter des actions d'une grande entreprise en Algérie

Publication: Mis à jour:
4526_LAUNE
DR
Imprimer

Après avoir cédé 49% de ses actions en 2013, Biopharm met 20% d’actions sur le marché à partir du 13 mars prochain.

En décidant de céder 20% de son capital avant sa prochaine entrée en bourse, l’entreprise Biopharm emprunte un chemin encore peu connu en Algérie: lever des fonds frais, élargir son actionnariat, aller en bourse, et entrer dans une nouvelle dimension. Pour une entreprise qui revendique 13% du marché algérien du médicament et vise à en atteindre 30%, tout en aspirant à aller à l’international, la démarche est à la fois innovante et ambitieuse, même si elle est peu connue du grand public.

Mais en fait, comment se passe l’opération pour un Algérien disposant de quelques économies, et qui souhaite les placer en bourse, plutôt que de les laisser à la banque ou d’acheter une nouvelle voiture?

Biopharm a engagé une large action auprès des investisseurs institutionnels, qui devraient rafler le gros des actions proposées.

Il s’agit d’un monde initié, gravitant dans des cercles où l’information circule bien. L’argent y est disponible. Biopharm a organisé une série de rencontres à cet effet, dans plusieurs villes d’Algérie, où les banques partenaires ont invité leurs clients à assister aux démonstrations pour s’informer. Il reste à savoir comment les détenteurs d’argent vont apprécier cette mise sur le marché.

1.225 dinars l’action

Selon les informations de Maghreb Emergent, les 20% d’actions mises sur le marché valent six milliards de dinars. Une expertise a été lancée pour évaluer l’entreprise. L’action est mise en vente au prix nominal de 1.225 dinars.

Une ouverture est faite en direction des petits épargnants, qui devront toutefois acheter un minimum de cinq actions. C’est-à-dire qu’avec une mise de départ de 6.125 dinars, on peut devenir actionnaire à Biopharm. La formule est suffisamment attractive pour intéresser un large public, pas seulement les grosses fortunes ou les classes moyennes.

La procédure à suivre se veut simple. Plusieurs banques partenaires ont été impliquées dans l’opération. Il suffit de se présenter dans l’une de ces agences pour une opération qui devrait durer moins d’une heure.

Simplifier l’opération

A la BNP, où Maghreb Emergent s’est informé de manière anonyme, la réponse a été plutôt rapide. Une conseillère précise, à l’issue d’un simple appel téléphonique, qu’il suffira de se présenter à une agence de la BNP, avec un certificat de résidence récent et une pièce d’identité, à partir du 13 mars prochain, date de lancement de l’opération.

Les formalités seront simples, promet la conseillère. Un compte bancaire au nom de l’acheteur sera ouvert, “sans frais”, précise-t-elle.

A la Banque de Développement Local (BDL), la réponse est tout aussi rassurante. Une employée indique que les détails n’ont pas encore été transmis, mais les prospectus concernant le prix et la modalité de cession sont déjà disponibles.

Il reste à suivre comment va se mener l’opération le jour J, et ce que l’opération de l’entrée en bourse rapportera à Biopharm, qui avait déjà cédé 49% de ses parts à des investisseurs en 2013.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.