Huffpost Algeria mg

Syrie: l'Arabie prédit l'échec des efforts de la Russie pour sauver Assad

Publication: Mis à jour:
ADEL AL JUBEIR
AFP
Imprimer

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Adel al-Jubeir a prédit dimanche l'échec des efforts de la Russie pour sauver le président syrien Bachar al-Assad.

La Syrie a fait appel à la Russie qui échouera à sauver Bachar al-Assad, a déclaré M. Jubeir lors d'une conférence de presse à Ryad, en rappelant l'échec déjà essuyé, selon lui, par l'Iran, le Hezbollah chiite libanais et d'autres milices pro-Damas venues d'Irak, du Pakistan et d'Afghanistan.

M. Jubeir, dont le pays soutient militairement des opposants au régime de M. Assad, a ajouté qu'il est impossible que cet homme, responsable de la mort de 300.000 innocents, du déplacement de 12 millions de personnes et de la destruction de son pays, puisse rester au pouvoir.

Son départ est une question de temps et, tôt ou tard, son régime tombera et ouvrira la voie à l'édification d'une nouvelle Syrie sans Bachar al-Assad, a dit le ministre saoudien lors de cette conférence de presse tenue conjointement avec son homologue suisse Didier Burkhalter, en visite à Ryad.

Les Etats-Unis, la Russie et leurs principaux alliés ont convenu, lors d'une réunion cette semaine à Munich, d'une cessation des hostilités d'ici une semaine en Syrie et d'une fourniture d'aide accélérée aux populations assiégées pour favoriser une reprise des négociations de paix indirectes entre le régime et l'opposition, prévue le 25 février.

Le régime syrien doit immédiatement permettre l'entrée de l'aide humanitaire dans les régions de Syrie, arrêter les frappes militaires contre les innocents et s'engager dans le processus politique en vue d'une transition, a déclaré M. Jubeir pour résumer les attentes de Ryad.

En outre, a-t-il ajouté, la Russie peut aussi réduire et arrêter ses frappes aériennes contre l'opposition syrienne modérée, soutenue par l'Arabie saoudite.

La Russie, qui soutient avec son aviation une offensive des troupes de Damas sur Alep notamment, est accusée de considérer toute forme d'opposition au régime de Bachar al-Assad comme terroriste et de cibler en priorité les rebelles que l'Occident considère comme des modérés.

Le ministre saoudien a par ailleurs répété que son pays était prêt à engager des forces spéciales en Syrie pour participer à des opérations terrestres de la coalition internationale antijihadiste dirigée par les Etats-Unis.

Mais il s'est refusé à fournir des précisions sur les effectifs à engager au sol en Syrie ou sur la date du début d'une telle opération, affirmant que cela devrait être décidé dans le cadre de la coalition.

Samedi soir, un haut responsable du ministère saoudien de la Défense a annoncé que Ryad avait déployé des avions de combat sur une base aérienne en Turquie pour intensifier ses opérations contre le groupe jihadiste Etat islamique (EI) en Syrie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Sur le web

Syrie: l'Arabie prédit l'échec des efforts de la Russie pour sauver ...