Ain Temouchent: le nombre des zones humides en baisse

Publication: Mis à jour:
Imprimer

lac


La zone humide de Oued Kihel à Ain Temouchent, refuge de près de 60% des oiseaux migrateurs dans la région, a été complètement desséchée cette année à cause de la sécheresse dans cette wilaya ainsi que du pompage des eaux de cette retenue collinaire, a rapporté ce lundi 1er février l'agence APS.

Le nombre de zones humides dans la wilaya d'Ain Temouchent est ainsi passé de 14 à 15, une situation causée également par l'absence de contrôle de cet important site naturel, a expliqué Farid Hachemi, le chef de bureau faune et flore à la conservation des forêts

Le même responsable a ajouté que la retenue collinaire d’Oued Kihal se faisait remarquer par la beauté naturelle de son paysage, dénaturé par l'utilisation effrénée de ses eaux par les riverains.

LIRE AUSSI: M'hamed Kerrouche, le photographe des zones humides algériennes

Les 14 autres zones humides recensées cette année au niveau d’Ain Temouchent, dont celle de l’île de Rachegoune, classée d’importance internationale en 2011 selon la convention Ramsar, sont composées notamment de retenues collinaires, d'oueds et de lacs.

Les mois de janvier et février sont consacrés au recensement des oiseaux migrateurs qui transitent par la wilaya d’Ain Temouchent. Sur les 200.000 oiseaux migrateurs passant par l’Algérie, 10.000 transitent par la wilaya, a rappelé M. Farid Hachemi.

En 2014, 27 espèces d’oiseaux rares protégés ont été recensés au niveau de la seule station de lagunage de Hassi El Ghella, un site potentiellement "zone humide". Il s’agit, entre autres, de l’échasse blanche, le col vert, la foulque, le goéland et l'aigrette garzette.

Tout en signalant que la wilaya d’Ain Temouchent constitue un "passage obligé" de ces oiseaux entre les mois d’août et janvier, M. Hachemi a rappelé qu’une première action de dénombrement, effectuée en janvier 2013, a recensé 18 espèces d’oiseaux protégés au niveau de quatre sites.

Au total, pas moins de 565 oiseaux migrateurs de ces 18 espèces protégées ont été comptabilisés au niveau des sites de la retenue collinaire de Oued Kihal, de la station de lagunage de Hassi El Ghella, de son marécage et de sa Sebkha.

LIRE AUSSI: L'Algérie abrite près de 1.500 zones humides dont 50 sites classés

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Egalement sur HuffPost Algérie:

Close
Zones humides en Algérie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction