Après la polémique, Saham stoppe le lancement de son assurance agricole

Publication: Mis à jour:
SAHAM
DR
Imprimer

ASSURANCE - La société Saham Assurance a décidé de stopper l'application de la convention, signée le 20 Janvier avec le ministère de l'Economie et des finances, le ministère de l'Agriculture et la MAMDA, pour le lancement d'un nouveau produit d'assurance agricole couvrant les risques climatiques, baptisé "Taamine Al Mahssol".

"Au regard de la polémique infondée engendrée par la signature de cette convention, Saham Assurance décide de stopper l'application de la convention, en attendant l'adhésion à ce produit de l'ensemble des autres compagnies intéressées, suite à l'appel lancé par le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime", indique la société dans un communiqué publié dimanche.

"Cette décision de Saham Assurance, opérateur national de référence, côté à la bourse de Casablanca, est motivée par sa volonté de contribuer de façon constructive, à la réussite de la libéralisation de ce secteur", ajoute le communiqué.

LIRE AUSSI: Polémique après la signature d'une assurance agricole entre Saham et les ministères des Finances et de l'Agriculture

L’assurance rappelle ensuite que "la première convention du genre a été signée en 2011 entre le ministère de l'Economie et des finances, le ministère de l'Agriculture et de la pêche maritime et la MAMDA. Elle stipulait clairement dans son Article 13, l'ouverture de cette convention aux autres assureurs. Extrait de la convention : la MAMDA s'engage à entreprendre les démarches nécessaires, afin de proposer aux autres assureurs du marché marocain, d'adhérer à ce produit".

Au lendemain de l’ouverture du marché à un deuxième opérateur de l'assurance agricole, et en vue de la polémique suscitée du fait que le ministre de l'Industrie Moulay Hafid Elalamy soit le fondateur et président du groupe Saham, le ministère de l’Agriculture avait tenu à rappeler que le secteur était ouvert à la concurrence, exprimant son souhait de voir d'autres assureurs répondre rapidement et démarrer cette activité en même temps que Saham.

Contacté par le HuffPost Maroc, le député PAM Abdellatif Ouahbi avait affirmé avoir déposé une demande de réunion de la Commission du contrôle des finances publiques à la Chambre des représentants, afin d'examiner les conditions dans lesquelles cette convention a été conclue, et si elle n'est pas en violation avec les lois en vigueur, notamment la loi organique N°65.13 relative à l'organisation et à la conduite des travaux du gouvernement.

L'assurance "Taamine Al Mahssol" est destinée à couvrir les récoltes céréalières, légumineuses et oléagineuses (qui concerne les huiles) contre les principaux aléas climatiques (sécheresse, excès d'eau, gel, grêle, vent violent et vent de sable). Initié dans le cadre d'un partenariat public privé, "Taamine Al Mahssol" intervient dans un contexte particulier de retard des pluies, qui a occasionné un déficit pluviométrique de près de 50% par rapport à une campagne normale.

LIRE AUSSI: