Quand Ilyas El Omari était en cavale

Publication: Mis à jour:
ILYASELOMARI
DR
Imprimer

POLITIQUE - "Qu'est-ce qui fait courir Ilyas El Omari?" C'est la question que se pose l'hebdomadaire Jeune Afrique en une de son numéro 2870, paru le 10 janvier dernier, dans lequel il consacre un portrait au numéro 2 du Parti modernité et authenticité (PAM). Le magazine revient sur les différentes étapes de la vie de l'homme politique, depuis ses années de militantisme estudiantin, jusqu'à son rapprochement de Fouad Ali El Himma avec qui il a créé le PAM en 2008.

LIRE AUSSI: Ilyas El Omari lance son groupe de presse ce jeudi 10 décembre

En janvier 1984, Ilyas El Omari a tout juste 17 ans et poursuit ses études à Imnoud, un village du Rif. Il participe alors aux protestations des collégiens et lycéens de la région contre le ministère de l'Enseignement, qui a décidé d'imposer de nouveaux frais de scolarité. El Omari faisait partie de ces étudiants dont le mouvement a été réprimé par les forces de l'ordre et a même été condamné par contumace à cinq ans de prison. Il réussit tout de même à échapper à la case détention, ce qui n'est pas le cas de plusieurs de ses compagnons.

"J'ai fait la route Al Hoceima-Fès à pied. Cela m'a pris trois jours", a confié Ilyas El Omari à Jeune Afrique. En cavale, "l'homme ne résidait pas plus de deux mois dans la même ville, dormait (…) dans la rue et devait se débrouiller pour survivre", raconte l'hebdomadaire.

Ce n'est qu'en 1989, alors qu'il est à Rabat, qu'Ilyas El Omari découvre son nom dans la liste des graciés publiée par le quotidien Al-Itihad Al-Ichtiraki. "Une de ses premières actions: rendre visite à certains de ses anciens compagnons, toujours détenus dans la prison centrale de Kenitra". C'est dans ce centre de détention que l'actuel président de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima rencontre Driss Benzekri, un ancien opposant du régime qui contribuera à son ascension politique.

Close
5 maires qu’on ne reverra plus
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

LIRE AUSSI :