Tunisie: Les réactions fusent après les propos de l'ancienne ministre du Tourisme Amel Karboul

Publication: Mis à jour:
TUNISIA
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

"Pauvre Amel Karboul, "Bas les masques", c'est ce que vous avez certainement pu lire dans certains médias après la diffusion de la vidéo de l'ancienne ministre du Tourisme qui a refait beaucoup parler d'elle après son discours au Tedx Berlin.

Sous le thème "Diriger dans un monde complexe", Amel Karboul, a prononcé un discours où elle parle de son expérience à la tête du ministère du Tourisme. Une expérience délicate et semée d’embûche, selon elle.

L'ancienne ministre a évoqué notamment le pèlerinage de la Ghriba où qu'elle a dû "affronter beaucoup de critiques"

"J'ai eu ce rêve fou de reconstituer une Convivencia du 21ème siècle - la Convivencia est la période où Chrétiens, juifs et musulmans vivaient dans une paix relative en Espagne - au pèlerinage de la Ghriba (...) je pensais que si on réussissait à rassembler des juifs du monde entier, y compris ceux d’Israël, on allait réussir à changer l'attitude des gens (...) Certaines personnes n'ont pas aimé cette idée, en fait, beaucoup de personnes n'ont pas du tout aimé cette idée. J'ai été confrontée à des menaces de mort, mes enfants ont dû quitter le pays. Et jusqu'à la fin de ma mission, j'étais constamment été entourée de gardes du corps, même quand j'allais dormir...", a-t-elle déploré.

L'ancienne ministre s'est ensuite félicitée du succès de pèlerinage: "Le pèlerinage a malgré tout connu un succès grâce aux efforts du gouvernement. Des personnes venues du monde entier, des juifs, des chrétiens, des musulmans se sont réunis sans peur, sans haine et sans incidents".

Ce discours a provoqué l'indignation et les railleries sur les réseaux sociaux.

La députée Samia Abbou du Courant démocratique s'est également exprimée à l'Assemblée en fustigeant ces propos et en l'accusant "de salir l'image de la Tunisie alors que le pays traverse une grave crise" .

Yamina Thabet, présidente de l'Association tunisienne de soutien aux minorités (ATSM) a également réagi en publiant une lettre adressée à Amal Karboul. "Parler d'un peuple à qui vous auriez fait découvrir le "vivre ensemble" et l’amour, dans une intervention dont le pivot est votre personne est par contre une insulte, car je n'en vois pas l’intérêt", peut-on lire.

"Elle l'a fait pour mettre en valeur ce qu'elle a fait, se présentant comme ayant apporté le 'vivre ensemble' dans ce pays, et non dans un but d'améliorer les choses. Il est de son droit de faire sa promotion, personne ne la juge pour cela, mais il faut savoir qu'il y a une lutte derrière et que ceux sont des problèmes sérieux", a déclaré au HuffPost Tunisie Yamina Thabet, la présidente de l'ATSM. Selon elle, les propos d'Amel Karboul sont "inutiles " et "contre productifs".

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Campagne pour encourager les touristes à revenir en Tunisie
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction