Huffpost Maroc mg

Secteur 21, un nouvel espace de co-working et accélérateur de start-ups ouvre ses portes à Rabat

Publication: Mis à jour:
ESPACE 21 RABAT COWORKING
Secteur 21, un nouvel espace de co-working et accélérateur de start-ups ouvre ses portes à Rabat | DR
Imprimer

ENTREPRENEURIAT – Ces derniers mois, les incubateurs de start-ups se sont multipliés dans le royaume. De Casablanca à Rabat en passant par Taghazout, ces espaces d'accompagnement et de co-working offrent aux jeunes entrepreneurs la possibilité de développer leur réseau et de rencontrer des investisseurs.

Dernier à investir la place: Secteur 21, qui ouvrira ses portes jeudi 3 décembre à Rabat. Nichée dans une villa en plein cœur du quartier Hay Riad et pouvant accueillir jusqu’à 40 co-workers, cette nouvelle structure ne compte pas se réduire à un espace de bureaux partagés, mais entend lancer son propre programme d’incubation.

Des mentors expérimentés, des investisseurs et des business angels

A l'origine, "le coworking permet tout d’abord de rompre l’isolement, le concept est notamment très intéressant pour les porteurs de projet et les entrepreneurs travaillant seuls et de chez eux", explique la plateforme Le coin des entrepreneurs, qui liste les avantages de cette pratique: création de synergies, association de compétences, renforcement de la motivation… Mais pas que.

Exemple: "Secteur 21 se définit comme un accélérateur de start-ups. Nous offrons aux entrepreneurs un espace de travail innovant, un accompagnement, mais aussi l’opportunité de faire partie d’une communauté d’entrepreneurs, de mentors et d’investisseurs", nous explique Hind Chakouk, co-fondatrice du Secteur 21.

Financé en fonds propres, Secteur 21 entend se positionner comme un lieu incontournable de la scène entrepreneuriale de Rabat. "Nous avons déjà trois start-ups basées chez nous. Nous lançons les candidatures à partir de la semaine prochaine", nous confie la co-fondatrice.

Pour mettre son nouveau projet en avant, l’entrepreneuse ne manque pas d’arguments. "Au delà du décloisonnement, Secteur 21 permettra à ses membres d’avoir accès à un réseau de mentors expérimentés, des investisseurs et business angels. Notre objectif principal est de créer une synergie autour de l’expertise de nos partenaires et la créativité des entrepreneurs".

espace 21 rabat coworking2

Combien ça coûte?

Le lieu propose différentes formules, à la carte. La formule open space, qui revient entre 2.000 et 2.200 dirhams par personne et par mois, la formule bureaux, pouvant accueillir entre 2 et 3 personnes par mois, pour un tarif compris entre 3.400 et 4.500 dirhams, en fonction de la superficie, l'expositions etc. Des tarifs comparables à ceux proposés par la concurrence.

Quel intérêt y trouvent les entreprises? Au delà de l'avantage de côtoyer d'autres entrepreneurs, les entreprises recherchent une certaine flexibilité, qui leur permet de réduire leurs coûts. En conséquence de quoi, le loyer, qui en principe, est une charge fixe, devient dans le cas des espaces de co-working, une charge variable. D'autant plus qu'il s'agit ici de petites entreprises, de start-ups, qui n'ont pas forcément un gros fonds de roulement, et qui n'ont pas envie que tout l'argent parte dans le loyer.

"Dans certains métiers, on n'a pas besoin d'être au bureau tous les jours, mais seulement quelques jours par semaine, voire par mois. Dans ce cas-là, le co-working est idéal". Toujours dans une optique de cost killing (réduction de coût), les espaces de co-working permettent de mutualiser certains coûts. Exemple: une assistante est là pour réceptionner le courrier pour tout le monde. Dans le même ordre d'idée, nul besoin de souscrire un abonnement à Internet puisque les locataires peuvent utiliser le wifi mis à leur disposition.

Au secteur 21, le cadre a été pensé pour rendre le travail agréable. Les locataires peuvent par exemple s'aérer l'esprit dans le jardin, squatter le hamac, profiter du soleil et de la table de ping-pong, ou encore préparer leur déjeuner dans la cuisine aménagée.

Côté business model, en plus des revenus découlant de l'activité de location, Secteur 21 mise sur les revenus du co-working mais aussi sur l’événementiel, pour s’assurer une autonomie financière: "Nous comptons organiser des évènements de networking, des ateliers/workshops sur des thématiques entrepreneuriales, des conférences, mais aussi beaucoup d’évènements culturels et artistiques".

Les espaces de co-working fleurissent au Maroc

Depuis l’ouverture d’Insane en 2012, le premier espace de co-working à Casablanca (qui a fermé ses portes un an plus tard), plusieurs bureaux proposant de travailler en communauté ont ouvert leurs portes sur l’axe Rabat-Casablanca.

Un des plus réputés de la place est le New Work Lab, situé au boulevard Gauthier à Casablanca. En plus d'accueillir petites start-ups et jeunes actifs en freelance, la plateforme organise des formations, conférences et rencontres destinées à la nouvelle génération d’entrepreneurs et créatifs marocains. Son dernier événement? Un workshop animé par le réalisateur américain Douglas Smith, gagnant de cinq Emmy Awards. Rien que ça...

Dans une ambiance conviviale, la sphère entrepreneuriale casablancaise se réunit chaque fin de mois au New Work Lab pour assister au discours de présentation de cinq nouvelles start-ups qui aspirent à mettre leur produit sur le marché. Un moyen pour ces bourgeons d’entreprises de gagner en notoriété mais aussi à leurs fondateurs de rencontrer des partenaires, bailleurs de fonds et obtenir du conseil.

Chaque espace de co-working espère se démarquer de ses concurrents. Ambre Coworking, situé dans le quartier Beauséjour, mise, quant à lui, sur une approche artistique. Outre les bureaux privés, les openspace et salles de détente, cet espace propose une bibliothèque et une salle d’exposition ouverte à ses co-workers, qui accueille de nombreux artistes.

Situé à Bab el Had, à Rabat, et ouvert depuis septembre dernier, le Dare space, mis en place par le Centre marocain pour l’innovation et l’entrepreneuriat social, table sur la formation. Cet espace de travail collaboratif propose également un cursus d’accompagnement de jeunes start-ups, depuis le stade d’idée jusqu’à la mise sur le marché du produit. Une sorte d’université où se côtoient les jeunes entrepreneurs pour travailler ensemble dans une ambiance cosy, mais aussi pour bénéficier de conseil, de coaching et de l’avis des professionnels

Sea, surf and work

Le Sundesk est probablement un des espaces de co-working les plus atypiques du royaume. En choisissant de s’installer dans la capitale du surf, Taghazout, cet espace offre des packs complets à ses clients qui incluent logement, petit déjeuner et fruits frais à volonté en plus de l’espace de travail. Boulot ne rime pas avec stress chez Sundesk qui propose également à ses co-workers des séances de surf et autres sports pour bien démarrer sa journée, des séances de yoga et de hammam assurées par des partenaires sur place et des voyages à destination de Marrakech, Essaouira, Mirleft ou encore Sidi Ifni.

Les "sans bureaux fixes"

Conçus initialement pour répondre aux besoins des travailleurs indépendants, de plus en plus nombreux dans les domaines du graphisme, du développement et de la presse, les espaces de co-working fournissent une alternative intéressante aux "sans bureaux fixes" en leur offrant une interactivité sociale similaire à celle du travail en entreprise.

Depuis leur apparition en 2005 à San Francisco, les espaces de co-working ont connu un boom aux Etats-Unis et en Europe. Une mode qui a commencé à se propager en Afrique et au Moyen-Orient depuis les années 2010. Selon le portail spécialisé Bureaux à partager, on comptait en 2013 pas moins de 2.423 espaces de co-working dans le monde, dont l’essentiel se situe dans le Vieux continent. Les espaces de co-working sont essentiellement prisés par les jeunes actifs, qui ont entre 25 et 35 ans, selon le portail.

LIRE AUSSI:

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les start-ups incubées par Dare Inc.
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Coworking - a global community of people dedicated to the values of ...

L'Embarcadère. Le coworking testé

5 espaces de coworking à Manhattan

1ère étude européenne sur le corpoworking