Droits des femmes en Tunisie: L'ONG "Aswat Nissa" relève les différences entre la Constitution et la réalité

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le 9 janvier 2014, dans l'hémicycle de l'Assemblée nationale constituante (ANC), l'émotion était palpable. L'article de la Constitution consacrant l'égalité des chances entre les hommes et les femmes et le principe de parité venait d'être adopté après de longues journées de négociations et d'incertitudes. Des larmes, des applaudissements et l'hymne national sont venus entériner un débat houleux.

Mais près de 20 mois plus tard, qu'en est-il réellement? La Constitution a-t-elle permis de faire évoluer les choses et atténuer les discriminations dont sont victimes les femmes? Rien n'est moins sûr.

Quelques jours après la célébration du 59ème anniversaire de la promulgation du Code du statut personnel, l'annonce samedi d'un large mouvement de gouverneurs dans lequel ne figure aucune femme relance le débat.

C'est dans ce contexte que l'association Aswat Nissa (Voix des femmes), a lancé une campagne sur les réseaux sociaux afin de mettre en lumière les fortes disparités qui existent encore entre le texte ("beau sur le papier") constitutionnel et la "réalité". Ainsi, les "beaux" principes énoncés par la loi fondamentale ne se limitent encore qu'à des déclarations d'intention.

"La Journée nationale de femme est passée, mais la conversation doit se poursuivre. La lutte pour la protection des droits des femmes et l'égalité doit avoir lieu chaque jour de chaque année", soutient l'association.

Qu'en est-il du principe de parité (article 46 de la Constitution) lorsque seulement 12% de femmes étaient têtes de liste aux élections législatives de 2014? Qu'en est-il de l'égalité en droit entre les citoyens et les citoyennes (article 21) lorsque l'inégalité dans le partage de l'héritage n'est pas remise en question? Ce sont ces contradictions et beaucoup d'autres, que l'association a relevé afin d'illustrer le long chemin qui reste à parcourir pour que l'égalité entre les genres soit réellement effective. (voir diaporama ci-dessous)

Close
Droits des femmes en Tunisie: Différences entre la Constitution et la réalité
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Des chiffres accablants sur la situation de la femme Tunisienne
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction