La Bentley du trip des Rolling Stones au Maroc mise en vente aux enchères au Royaume-Uni (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
BENTLEY KEITH RICHARDS
La Bentley du trip des Rolling Stones au Maroc mise aux enchères | Bonhams
Imprimer

VOITURE - La légendaire Bentley bleue de Keith Richards, le guitariste des Rolling Stones, sera mise aux enchères lors d’une vente organisée le 12 septembre par la maison Bonhams au Royaume-Uni. La vente s’inscrit dans le cadre du festival automobile "Goodwood Revival", qui fait revivre chaque année pendant trois jours les voitures des années 50 et 60.

Achetée à Londres il y a cinquante ans, la "Blue Lena", baptisée ainsi en hommage à l’actrice et chanteuse de jazz américaine Lena Horne, avait permis aux membres du groupe de rock de voyager jusqu’au Maroc en 1967, de Tanger à Marrakech. Un road trip de près de 3.000 kilomètres haut en couleur et chargé en drogue, en pleine période hippie, vers une destination où les narcotiques circulaient alors plus librement.

Une cachette à drogue

Keith Richards avait même aménagé une cachette à l’intérieur de l’habitacle pour dissimuler toutes sortes de substances illégales. Dans son livre autobiographique "Life", publié en 2010, le guitariste avait d’ailleurs raconté cet épisode, survenu juste après son implication dans un scandale de drogues découvertes par la police dans sa maison du Sussex.

"On a décidé de quitter l’Angleterre et de ne revenir que pour le procès. Et on s’est dit que ce serait bien de trouver un endroit où on pourrait se défoncer sans avoir de pépin avec la justice. La décision a été prise comme ça, sur un coup de tête: 'Prenons la Bentley et filons au Maroc'", écrit-il.

"J’y avais apporté des aménagements, dont un compartiment secret pour dissimuler les substances illicites. Elle avait un capot énorme et, pour prendre un tournant, il fallait de la place. Il fallait vraiment avoir l’œil, dans certaines situations critiques, parce qu’elle était plus large à l’avant qu’à l’arrière. Il vaut mieux bien connaître sa caisse, c’est certain".

Romance

Ce voyage à bord de la Bentley marquera aussi le début de la longue histoire d'amour entre Keith Richards et la jeune mannequin Anita Pallenberg, qui fut d’abord la compagne de Brian Jones, l’autre guitariste des Rolling Stones. C’est avec elle que Keith s’embarque jusqu’à la ville ocre pour rejoindre le chanteur du groupe, Mick Jagger.

"On avait du temps et la meilleure voiture au monde. Le simple fait de posséder cette voiture me causait déjà des soucis: j’avais transgressé une règle non écrite de l’establishment, je conduisais une voiture à laquelle ma naissance ne me donnait pas droit", confie encore le musicien, né de parents ouvriers. "Elle nous a véhiculés lors de nombreux trips pleins d’acides".

Construite en édition limitée (il n’y avait alors que 87 exemplaires), la Bentley S3 Continental "Flying Spur", qui a eu trois autres propriétaires depuis sa vente en 1978, a récemment été entièrement restaurée. De quoi redonner un coup de jeune à la mythique voiture, dont les experts estiment qu’elle pourrait être adjugée entre 620.000 et 930.000 dollars lors de la vente aux enchères.

Close
La Bentley de Keith Richards
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

LIRE AUSSI: William Burroughs, Jack Kerouac, Allen Ginsberg: Quand Tanger accueillait la Beat Generation

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
7 voitures qui ont marqué les Marocains
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Les Rollings Stones au Maroc 1989.Dialogue Anglais et Marocain ...

Vidéo jajouka- rolling stones- steel wheel - hamidnouar - Musique

The Rolling Stones au Maroc - Une page pour se souvenir

Les années hippies au Maroc - Yabiladi.com

La Bentley de Keith Richards avait une cachette à drogues