Classement: Le Maroc brille dans le classement des 500 grandes entreprises africaines (INFOGRAPHIE)

Publication: Mis à jour:
LES FIRMES MAROCAINES
Imprimer

SOCIETÉS - Les entreprises marocaines montent de plus en plus en puissance sur le continent. Dans le dernier classement de Jeune Afrique des 500 grandes entreprises africaines, 71 sont marocaines, contre 28 firmes algériennes, 18 entreprises tunisiennes et à peine 3 mauritaniennes.

Au delà du nombre, les entreprises marocaines pèsent aussi lourd dans le classement: elles représentent ainsi plus de 9% du chiffre d'affaires global des 500 premières compagnies africaines, contre à peine 2% pour les firmes tunisiennes.

"Alors que leurs confrères marocains pèsent de plus en plus dans notre palmarès des 500 et brillent hors de leurs frontières par leur dynamisme, les grands groupes de Tunis restent en retrait", note ainsi le magazine panafricain, qui publie chaque année un classement détaillé des 500 grandes compagnies du continent.

Si la première place du classement a été emporté par le géant Algérien Sontarach, compagnie qui gère la manne pétrolière du pays, la compagnie marocaine arrivé première dans le classement n'est autre que la SNI, un groupe diversifié dont les ramifications s'étendent de la banque, à l'assurance, en passant par les énergies renouvelables, la grande distribution, les mines l'immobilier et autres métiers du BTP.

Le groupe royal, véritable locomotive de l'économie marocaine arrive ainsi 15ème au classement général, derrière l'algérien Sonatrach et une dizaine de géants sud-africains. Autre mention spéciale pour les champions marocains: leur suprématie dans la zone Afrique du Nord, qui comprend en plus des 5 pays du Maghreb, l'Egypte.

"Les compagnies marocaines réalisent 42,47% des revenus des 150 premières entreprises de la zone Afrique du Nord, en enlevant l'algérienne Sontarach dont le poids économique change tout", note Jeune Afrique.

Dans le top ten Afrique du Nord, 5 entreprises marocaines sont d'ailleurs présentes: la SNI arrive 2ème après la Sontarach, suivi de la Samir (3ème), OCP (4ème), le groupe Maroc Telecom (8ème), et l'ONEE qui ferme le top ten.

Une belle réalisation pour un pays qui ne dispose pas de ressources énergétiques et dont l'économie se base essentiellement sur l'agriculture, les services (banque, télécoms, assurance...) et l'industrie à l'export, comme l'automobile, les phosphates ou encore l'aéronautique. Rien à voir avec le voisin algérien où la manne pétrolière représente toujours selon Jeune Afrique 95% des recettes d'exportations et pas moins de 70% des recettes fiscales.

La diversification de l'économie marocaine entamée sous Hassan II et renforcée par la politique des champions nationaux initié au début du règne de Mohammed VI donne aussi des résultats quand on scrute de près les classements sectoriels réalisés par le magazine panafricain.

Agroalimentaire: On est deuxième!

Dans le secteur agroalimentaire par exemple, les entreprises marocaines se classent deuxième du continent après les firmes sud africaines. Et ca grâce à des fleurons industriels tels que la Centrale Laitière, la Société Marocaine des Tabacs, Lesieur Cristal, Cosumar, Zalagh Holding ou encore Unimer, groupe actif dans le secteur pêche, présenté par Jeune Afrique comme une succes story africaine.

Télécom: Maroc Télécom, l'unique maghrébin du classement

Idem dans les télécoms, où le groupe Maroc Télécom arrive sixième dans le classement sectoriel après les géants sud-africains (MTN Group, Vodacom...) et le nigérian MTN Nigéria. Le groupe dirigé par Abdeslam Ahizoune est d'ailleurs le seul représentant du Maghreb dans le top ten du classement télécoms.

Hydrocarbures. Samir, troisième compagnie d'Afrique

Le royaume figure aussi en bonne position dans le secteur des hydrocarbures, grâce à la Samir qui arrive troisième au classement africain, derrière la Sonatrach algérienne et le géant angolais Sonagol. Ou encore Afriquia SMDC, classé 9 ème avec un chiffre d'affaires de 2,5 milliards de dollars.

BTP: Addoha, sixième compagnie du continent

Les Marocains s'illustrent aussi dans le secteur du BTP, avec le groupe Addoha, classé par Jeune Afrique comme la sixième plus grosse compagnie du secteur sur le continent, après les géants de travaux publics sud-africain Murray & Roberts (1er), l'Egyptien The Arab Contractors (3ème) ou encore le nigérian Julius Berger (5ème). Dans ce classement sectionnel, le holding public Al Omrane arrive 16ème, Alliances 19ème et la CGI 20e.

Mines: Médaille d'argent pour l'OCP

L'OCP maintient aussi une bonne position se classant comme la deuxième grosse compagnie minière du continent après le sud africain De Beers Consolidated Mines, qui distance le groupe public marocain d'à peine 340 millions de dollars de chiffres d'affaires. Managem, filiale de la SNI, figure aussi parmi les géants continentaux, puisqu'elle se classe 29ème dans le top 50 des entreprises minières du continent.

Distribution. Marjane, Label vie et les autres...

Dans la grande distribution, le Maroc est représenté par quatre firmes: Marjane qui arrive 14ème, sachant que les 13 premières compagnies sont toutes sud-africaines. Autres représentants du Maroc dans le top 50 des entreprises de grande distribution: Label Vie (16ème), Acima (28ème) et Aswak Assalam (30ème).

Transport Aérien: La RAM, star du ciel africain

Mention spéciale aussi pour le Maroc dans le secteur du transport, où la RAM est classée comme le sixième transporteur du continent, après les sud-africains Transnet (1er), South African Airways (3ème), Ethiopian Airlines (4ème) ou encore Egyptair (5ème).

Le magazine panafricain note par la même occasion la longueur d'avance prise par la RAM par rapport aux autres compagnies maghrébines. Avec une flotte de 53 appareils, fortement présente en Afrique Subsaharienne, la compagnie marocaine est classée au 95e rang des plus grandes entreprises africaines, loin devant Air Algérie (185ème) ou encore Tunisiar (201ème).

Le top ten Afrique du Nord (Chiffre d'affaires en milliards de dollars)

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Ces Marocains à la conquête de l'Afrique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction