Bob Dylan, l'harmonica et le public marocain: Le musicien Charles Pasi se confie avant Jazzablanca (INTERVIEW)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Il a collaboré avec Grand Corps Malade, Zaz ou encore Carla Bruni, et ne jure que par Bob Dylan. Harmoniciste, guitariste, chanteur et interprète, le jeune talent franco-italien Charles Pasi viendra fouler pour la première fois la scène de Jazzablanca samedi 18 avril à partir de 22h30. Le HuffPost Maroc fait les présentations.

HuffPost Maroc: Est ce la première fois que vous venez au Maroc?

Charles Pasi: Non je suis déjà venu quand j’avais 10 ans avec mes parents. J’étais petit, nous étions venus à Agadir. Je ne suis pas revenu depuis et je me fais une joie de jouer devant le public marocain.

Fin 2014, vous avez sorti votre 3ème album, "Sometimes awake": c’est ce que vous allez présenter au Maroc?

Tout à fait, ce 3ème album est différent de mes deux premiers qui étaient en autoproduction. Ce troisième opus a été réalisé en collaboration avec le musicien et compositeur Jean-Philippe Verdin, c’est une réflexion à deux. Ayant toujours travaillé seul, j’avais un peu d’appréhension mais je suis satisfait du résultat, Jean-Philippe a respecté mon univers tout en y apportant la fraîcheur que je cherchais. Le public marocain aura aussi l’occasion de découvrir un medley qui reprendra les tubes de Michael Jackson.

Que représente cet album pour vous?

Il représente ce que j’ai été, ce que j’ai pu vivre, mes humeurs. Il a aussi été marqué par trois ans autour du monde. J’ai pu faire une tournée en Asie, en Birmanie, au Vietnam, au Japon, au Brésil et aux Etats-Unis et mes rencontres avec mes différents public, devant lesquels je prends beaucoup de plaisir à me produire. Après avoir joué longtemps dans des bars parisiens, c’est un plaisir de jouer partout. Je ne dis pas que le public parisien est un mauvais public, simplement qu’il est plus compliqué à satisfaire, il semble avoir tout vu et tout entendu!

Vous jouez de l’harmonica, comment avez-vous découvert cet instrument?

Je l’ai découvert plus jeune, par hasard en écoutant de la musique folk. A 17 ans, j’ai acheté mon premier harmonica, sans pour autant me dire que j’allais en vivre. Puis cela m’a plu alors je me suis inscrit au conservatoire, j’ai suivi des cours de solfège, de guitare et de chorale gospel.

Quels sont les artistes et les genres musicaux qui vous ont inspiré?

Au départ, mon père qui est d’origine italienne écoutait beaucoup de musique folk et de musique italienne, j’ai donc grandi bercé par ces sonorités. Les artistes qui m’ont le plus influencé sont les solistes du blues de Chicago comme James Cotton, Little Walter, Soni Terri ou encore Bob Dylan. J’ai pu découvrir que l’harmonica était un instrument qui s’adaptait à différents genres musicaux et c’est ce qui m’a plu.

Comment décririez-vous votre style musical?

Je ne saurais pas décrire mon style musical, disons qu’il y a plusieurs influences: du blues à la soul en passant par le mélodieux et la country, et quelques influences afro-américaines.

Close
La programmation Jazzablanca 2015
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

LIRE AUSSI:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.

Sur le web

Charles Pasi — Wikipédia

Charles Pasi - "Better With Butter" Clip Officiel - YouTube

Charles Pasi - A Man I Know - YouTube

Charles Pasi | Facebook

Le jeune prodige Charles Pasi au BBC

Charles Pasi : une aura musicale fait main

VIDEOS. Musique : Charles Pasi, l'homme à l'harmonica

VIDEO. Regardez Charles Pasi dans le Ring

Charles Pasi, méfiez-vous des apparences

Une partie de l'affiche des Nuits de la guitare dévoilée