L'ambassadrice des États-Unis encourage les Américains à visiter l'Algérie

Publication: Mis à jour:
JOAN
Facebook/USEmbassyAlgiers
Imprimer

L'ambassadrice américaine à Alger, Joan Polaschik, a encouragé les Américains à visiter l'Algérie, lors d'un entretien accordé mardi au Washington's Top News (WTOP).

"Je veux que les Américains sachent que l'Algérie est un ami et un partenaire important pour les Etats Unis", a déclaré la diplomate. "Je suis à l'aise en vivant et en travaillant là bas. Je pense que les entreprises américaines en Algérie le sont aussi".

Joan Polaschik, qui se trouvait à Washington à l'occasion de la réunion annuelle des chefs de missions du Département d'Etat américain, a confié qu'elle a été surprise en arrivant en Algérie en août 2014.

"Je dois avouer que quand je suis arrivée là-bas, j'ai été surprise de voir à quel point le pays était agréable et vivant, parce que l'Algérie, comme vous le savez, est passée par une décennie difficile durant les années 1990 quand elle a mené une guerre brutale contre l'extrémisme islamiste", a expliqué l'ambassadrice au journal américain.

"Je m'attendais à une sorte de société en post-conflit", a-t-elle ajouté, "mais la vie y est normale. Les gens sortent faire du shopping, vont aux restaurants".

L'Algérie face à la menace EI

Dans un contexte sécuritaire régional difficile, illustré par l'attaque terroriste au musée du Bardo à Tunis le 18 mars revendiquée par l'organisation Etat Islamique (EI), l'Algérie, partenaire privilégié des États-Unis dans la lutte antiterroriste fait face à un défi important.

WTOP rappelle que l'EI dirige des camps d’entraînement de jihadistes de plus en plus nombreux en Libye. Plusieurs centaines d'Algériens, selon le journal, figurent également parmi les milliers de combattants partis rejoindre l'organisation en Syrie et en Irak. Leur retour au pays, ainsi que la subsistance du terrorisme dit résiduel, augmenteraient les craintes sécuritaires.

L'Algérie est-elle capable de maintenir la normalité constatée pas Mme. Polaschik?

Pour l'ambassadrice, la réponse est claire. "Quand je regarde les capacités de ces pays de l'Afrique du Nord, les services de sécurité et l'armée algérienne sont parmi les meilleures, car ils ont de l'expérience chèrement payée, ainsi qu'une présence sécuritaire assez conséquente", a-t-elle affirmé.

LIRE AUSSI: Un Thalassa fascinant sur le littoral algérien

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Egalement sur HuffPost Algérie:

Close
15 photos incroyables de l'Algérie prises par des drones
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction