Récit photographique: In Salah au rythme de la lutte anti-schiste

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Elle est devenue leur seconde maison. Voire leur première demeure. La Place "Somoud" (Résistance), face à la daïra, abrite depuis le 1er janvier, le campement des habitants d'In Salah entrés en résistance contre le gaz de schiste. De l'aube au crépuscule, on y mange, joue, prie et débat beaucoup. C'est là que bat dorénavant le cœur de cette ville de 50.000 âmes où le quotidien s'est arrêté, remplacé par le rythme de la lutte.

  • 1
    Matin
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Les habitants commencent à affluer vers la Place dès le levé du soleil vers 6H30.
  • 2
    Périmètre de sécurité
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Un barrage artisanal bloque l'entrée aux voitures, seuls les motos et les pick-up de marchandises sont autorisés à entrer.
  • 3
    Débats
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    La journée débute toujours par des prises de paroles où chacun(e) exprime librement un avis, un commentaire, un encouragement, une idée sur le mouvement.
  • 4
    Logistique
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Une sono et deux haut-parleurs géants ont été installés pour permettre à tous d'entendre les discours. Ils sont rangés et réinstallés quotidiennement.
  • 5
    Slogans
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    De nouvelles banderoles aux slogans anti-gaz de schiste sont accrochées régulièrement autour de la Place, notamment sur les grilles de la Daïra.
  • 6
    Marche
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    En fin de matinée, les manifestants s'ébranlent pour la marche quotidienne, parfois, ils marchent même deux fois par jour.
  • 7
    Multi-générationnel
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Toutes les générations sont présentes, des anciennes aux enfants, en passant par les adultes, les adolescentes et les étudiantes.
  • 8
    Vie
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Des branches de palmiers ou d'arbustes, symboles de la vie menacée d'extinction par l'exploitation du gaz de schiste, apparaissent au milieu des pancartes "Non au gaz de schiste".
  • 9
    Repas
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Au retour des marches, les marmites fument déjà, les repas préparés par une dizaine de femmes nourrissent près de 150 bouches par jour.
  • 10
    Stock
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Les marchandises achetées grâce à la quête ou aux dons des autres villes, telle que Adrar qui a envoyé plusieurs caravanes de vivres, sont stockées dans la cuisine.
  • 11
    Poubelles
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Les déchets sont déposés à la décharge par des volontaires car les services de la municipalité sont à l'arrêt depuis le début du mouvement.
  • 12
    Eau
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Une énorme citerne a été installée pour la vaisselle près de la khaïma servant de cuisine.
  • 13
    Petits travaux
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Les enfants sont mis à contribution pour les menus travaux, comme le découpage du bois et la préparation du feu qui servira au thé.
  • 14
    Périmètre
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    L'espace de la Place est bien départagée: les femmes occupent le trottoir face à la daïra et les hommes se retrouvent sur le grand terrain vague.
  • 15
    Ailleurs
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Les manifestants organisent parfois des actions en dehors de la Place.
  • 16
    Pause thé
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Vers 18 heures, c'est l'heure du thé, deux gros chaudrons ont été préparés afin de satisfaire tout le monde.
  • 17
    Campement
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Des abris en tôles et toiles ont été construits par les manifestants où quelques dizaines d'entre eux dorment depuis le 1er janvier 2015.
  • 18
    Retour au bercail
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    A la tombée de la nuit, les femmes rentrent chez elles.
  • 19
    Dîner
    Nejma Rondeleux pour le HuffPost Algérie
    Après la prière du Maghreb, on partage le dîner avant de se séparer … jusqu'au lendemain.
LIRE AUSSI:
Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.