Attentat contre Charlie Hebdo: Les musulmans s'indignent sur la toile

Publication: Mis à jour:
Imprimer

TERRORISME - Les commentaires et les messages de soutien à l’hebdomadaire satirique français et aux familles des victimes se multiplient sur les réseaux sociaux dans le monde musulman.

"Je suis Charlie" est repris à coup de milliers de hashtag (plus de 619.000 fois avant 20 heures ce vendredi) devenant le premier trending topics (sujets chauds, ndlr) sur Twitter, et fait l'objet de plusieurs pages Facebook créées dans la foulée.

Par ailleurs, le fameux hashtag #NotInMyName (Pas en mon nom) a fait aussi son retour sur les réseaux sociaux, utilisé par de nombreux musulmans à travers le monde pour condamner l’acte terroriste dont a été victime Charlie Hebdo.

D'autres personnes de confession musulmane, tout aussi en colère et sous le choc, condamnent avec autant de fermeté le massacre tout en refusant par principe de reprendre le créneau "Not In My Name", ne considérant pas ces meurtriers comme musulmans.
Elles appréhendent également les amalgames qui risquent de pleuvoir sur l'ensemble de la communauté musulmane dans les prochains jours et d’alimenter l'islamophobie ambiante.

Close
Les réactions de musulmans sur Twitter
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

 
Dans le lot de commentaires, certains justifient l’injustifiable en avançant que Charlie Hebdo l'aurait bien cherché notamment car le magazine a publié des caricatures du prophète. Ces réactions restent cependant minoritaires.
 

Close
Les "bien fait" qui font polémique
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Le hashtag #NotInMyName a été lancé en septembre 2014 suite à la diffusion d'une campagne médiatique contre l'organisation terroriste l'EI (Etat islamique), portée par des jeunes Britanniques musulmans:

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.