Benkirane : Selon le dernier sondage de L'Economiste et Sunergia, le Chef du gouvernement s'en tire bien (infographies)

Publication: Mis à jour:
BENKIRANE
Aboumehdi
Imprimer

POLITIQUE - Le dernier sondage de l’Economiste et Sunergia révèle que Abdelilah Benkirane représente plus que jamais l’action gouvernementale. Ses ministres et l’opposition rament loin derrière, selon l’échantillon de plus de 1000 personnes interrogées par le quotidien et le cabinet de consulting.

Abdelilah Benkirane subit à coup sûr l’usure du pouvoir, un phénomène presque naturel auquel est confronté tout homme politique. C’est ainsi que moins de la moitié des sondés (47%) se disent satisfaits ou très satisfaits par son action. C’est un léger mieux par rapport à un sondage effectué en mars 2014 (45%), mais Benkirane est désormais loin du plébiscite qui accompagnait les sondages d’opinion au moment de son accession à la tête de l’Exécutif. Pour rappel, en janvier 2012, quelques mois après sa prise de fonction, 86% des sondés se disaient satisfaits ou très satisfaits par l’action du chef du gouvernement.

La cote de popularité de Benkirane

LIRE AUSSI Sondage exclusif: La cote de popularité de Abdelilah Benkirane s'effondre

Malgré sa cote de popularité en baisse, Benkirane est tout de même considéré comme le meilleur chef du gouvernement qu’ait eu le Maroc ces dernières années. Avec 40% des suffrages des personnes interrogées, il précède le Premier ministre de l’alternance, Abderrahmane Youssoufi, qui recueille un quart des votes, et Driss Jettou, un chef de gouvernement technocrate, classé comme meilleur premier ministre par seulement 16% des suffrages.

Les meilleurs premiers ministres


Les sondages se suivent et confirment tous un fait: Abdelilah Benkirane est la seule star du gouvernement. A la question de savoir quels sont les ministres qui réussissent, seuls El Houssaine Louardi, Aziz Rebbah et Mustapha Ramid, tirent plus ou moins leur épingle du jeu. Et encore, les scores ne sont pas transcendants, ce trio de tête étant cité par moins de 20% des sondés. Derrière, c’est visibilité zéro pour le gouvernement, puisque 18 ministres ne sont même pas cités par le panel. Dont feu Abdellah Baha, pourtant très actif comme conseiller de Abdelilah Benkirane.

Le top des ministres en exercice


Benky et les autres…


Concernant les chantiers où le gouvernement Benkirane est sur la bonne voie, les sondés considèrent pour près des trois quarts (72%) que l’Exécutif fait du bon travail sur la question de la sécurité des citoyens. Ils sont près de 70% à juger que les grands chantiers (routes et autoroutes) avancent bien, tandis que près des deux tiers (64%) estiment que le gouvernement travaille efficacement pour promouvoir les femmes.

Le gouvernement est sur la bonne voie pour...


A contrario, l’échantillon est insatisfait pour la majorité par le travail gouvernemental concernant la corruption, un fléau qui n’est pas en voie de résorption pour près des deux tiers des interrogés (62%). L’action gouvernementale concernant l’emploi, l’éducation et la santé ne trouvent pas non plus grâce aux yeux des sondés. Concernant ces trois secteurs clés, qui impactent directement la vie des Marocains, le panel estime pour plus de la moitié que le gouvernement n’est pas sur la bonne voie.

Le gouvernement est sur la mauvaise voie pour...


Quid des hommes forts de l’opposition? Ils ne sont pas crédibles pour l’écrasante majorité des sondés. Alors que la moitié des interrogés ne cite personne, aucun homme politique hors gouvernement ne trouve grâce aux yeux de 18% de l’échantillon. A peine 11% considèrent comme crédible le patron de l’Istiqlal, Hamid Chabat. Un chiffre qui dégringole en dessous des 10% pour le Secrétaire général de l’USFP, Driss Lachgar. Et stagne à 5% pour le président du PAM, Mustapha Bakkoury.

Les personnes de l'opposition les plus crédibles

Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.