Le maire de Taghit déplore le manque de moyens face à l'afflux de visiteurs pour le Réveillon

Publication: Mis à jour:
MARCHE TAGHIT
Nejma Rondeleux
Imprimer

Combien seront-ils cette année à célébrer la fin 2014 au milieu des dunes de Taghit? A défaut de recensement, personne ne le sait exactement. Mais, au vu de la popularité croissante de la destination Sahara pour le Réveillon, tout le monde s'attend à une affluence record.

Une rumeur dans la ville a même enflammé les esprits: L'Etat aurait décidé d'organiser le déplacement de 10.000 personnes au Sud."Le wali m'a informé que ce type d'opération se préparait", affirme le Président de l'APC de Taghit, Mohamed Ben Djerad, rencontré à la mairie du village."Mais rien d'officiel ne nous est parvenu pour l'instant, seul le Ministère de la Jeunesse s'occupe de ça".

maire taghit
L'adjoint au maire, Mustapha Abdelhak (gauche) et le maire de Taghit, Mohamed Ben Djerad.

Si le nombre de 10.000 arrivants semble exagéré, ce sont, certainement, plusieurs milliers de visiteurs qui passeront par Taghit entre le 27 et le 3 janvier, correspondant cette année au jour du Mouloud."Nous accueillons chaque année de plus en plus de monde", souligne Mustapha Abdelhak, adjoint au maire, entre deux dossiers de demandes d'exposants pour le grand marché qui a commencé à s'installer au centre du village.

LIRE AUSSI: Le Sud se prépare au Réveillon du jour de l'An

Si l'attrait de Taghit pour les fêtes de fin d'année est une aubaine pour la commune, les responsables de la mairie déplorent le manque de moyens, financier et humain, pour l'encadrer correctement. Cette petite daïra de 7.800 âmes pendant l'année est incapable de répondre, seule, à l'afflux massif de visiteurs, reconnaissent les élus.

"Les touristes sont hébergés par les particuliers, les maisons d'hôtes ou les complexes étatiques mais ce n'est pas suffisant comme infrastructures", souligne Mohamed Ben Djerad. Le flambant neuf hôtel de Taghit, de la chaîne d’hôtellerie El Djazaïr, est bien terminé mais "il n'ouvrira pas pour cette saison", précise le Président de l'APC.

auberge taghit

Les photos de monticules de déchets recouvrant les dunes au lendemain de la nuit de la Saint Sylvestre en ont indigné plus d'un. "Nous ne disposons que d'une douzaine d'agents municipaux pour le nettoyage de la daïra et ce nombre reste le même tout au long de l'année", répond Mustapha Abdelhak.

Au fur et à mesure des années, la mairie a appris à s'organiser, demandant des renforts de policiers à Béchar pour la sécurité et faisant appel à la solidarité des habitants pour l'organisation du Réveillon. Une dizaine de jeunes de l'Association pour l'environnement et la conservation des traditions s'occuperont cette année des festivités … et du nettoyage après la "tornade" du 31!

LIRE AUSSI:

L'Algérie a été le quatrième pays le plus visité en Afrique en 2013

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.

Egalement sur HuffPost Algérie:

Close
Taghit se prépare au Réveillon
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction