Qui sont les djettes marocaines?

Publication: Mis à jour:
DJETTES
Qui sont les djettes marocaines? | DR
Imprimer

MUSIQUE - Elles ont entre 25 et 30 ans, sont passionnées de musique et ont choisi la nuit pour dévoiler leur talent. Qui sont ces djettes marocaines qui font vibrer les adeptes de house, de deep et de sons électroniques?

Djia Djijia

Bercée par la musique folk et country qu’écoutaient ses parents,la jeune Oda Simi préférait la musique aux dessins animés. Au lieu de passer ses week end devant Cartoon Network comme ses amis, Oda restait scotchée à son poste radio. Elle enregistrait ses propres émissions sur des cassettes qu’elle revendait à ses camarades à la récré à 5 dh.

Petite nomade qui ne tient pas en place, Oda n’a jamais accepté d’être dj résident dans un seul et même club. Au fil de ses voyages elle a pu mixer sous son ancien nom de scène Hodney Zen à Toulouse et Lyon, en France et aussi à Barcelone et Madrid en Espagne. Son univers musical est riche et varié : nourrie au clips de la chaîne VIVA, elle apprécie aussi bien du Chopin que du Marylin Manson.

Après une formation en ingénieur du son à l’école Trebas de Montréal, Oda s’oriente vers le djing en suivant une formation à l’école Zygomatik de Toulouse, elle y rencontrera son idole, Dj Madam James qui lui permettra de se perfectionner.

Une fois de retour au Maroc, la djette Oda Simi continue de faire vibrer les nuits casablancaises et rbatis. On peut la retrouver derrière les platines du Dhow à Rabat, du Vertigo à Casablanca et parfois au Vikki Beach à Benslimane.

Dans un registre plus insolite, Houda Asimi est éleveuse de poulets la journée. Le soir, celle que ses amis surnomment Djia Djijia troque sa charlotte et sa blouse contre son casque de dj et ses platines, pour vivre son hobby thérapeutique, le mix.

Close
Oda Simi derrière les platines
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Fazee en phase avec les platines

Chargée de communication et de branding dans une agence de design la journée et Dj le soir, Fazee a toujours été passionnée de musique. Sa jeunesse fut rythmée par les clips Rap et R&B qui passaient sur MTV. Après une phase rock et soul, elle est tombée amoureuse de la musique électronique.

Dans les années 2004-2005, Fazee découvre des artistes comme George Morel, Roman Flugel, Orbital, Laurent Garnier, Way Out West, Kevin Sauderson, Jeff Mills… Sa passion pour la musique électronique la pousse a passer des nuits blanches à écumer les stores digitaux à la recherche de nouveaux sons. Elle apprend a mixer et devient DJ, tout naturellement.

Fortement impliquée dans le monde électro, Fazee âgée de 26 ans, fait partie du collectif Away, et de l’association Spoon.

Au Maroc, on a pu écouter ses mix aux Nuits Sonores de Tanger en octobre 2014, mais on la retrouve surtout à Paris (Petite Chaufferie, au Pigallion, au Panic Room.) et bientôt à Lyon.

Le 2 janvier 2015, Fazee retrouvera les djettes des Nuits sonores de Tanger au Sucre à Lyon.

Close
Fazee en images et en évenements
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Électrique Nina

Nadia aime la bonne musique et faire la fête jusqu’au bout de la nuit. Après avoir découvert la musique électronique underground grâce à ses amis qui avaient vécu à l’étranger, la future djette se prend de passion pour l'électro.

Faute de clubs spécialisés pour vibrer sur les sons électros, la jeune fille se retrouve avec d’autres passionnés dans des maisons, des parcs ou des montagnes au Nord du Maroc.

C’est en emménageant à Casablanca pour poursuivre des études d’ingénierie de son qu’elle peut vivre sa passion durant les soirées branchées casaouies.

Fortement inspirée par la Dj Nina Kraviz, Nadia écoute Barem, Ricardo Villalobos, Minilogue, Guy Gerber, Pig & Dan, Loco Dice, Gaiser

Aujourd’hui la scène techno commence à se développer au Maroc, et Nina se considère chanceuse d’apporter un peu plus sa touche à ce mouvement.

Après avoir longtemps mixé lors de soirées privées, elle a taquiné les platines pour la première fois en tant que pro au Vertigo en Novembre dernier.

Close
Nina derrière les platines
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost Maroc sur notre page Facebook.