Chriky.com, une plate-forme de crowdfunding au service des porteurs de projets algériens

Publication: Mis à jour:
CHRIKYCROWDFUNDING
Capture d'écran
Imprimer

Vous avez une idée mais pas d'argent pour la financer et l'accès aux crédits bancaires est peu probable. Pensez à un "chrik", un "associé" ou "partenaire" que vous convaincrez de vous accompagner financièrement en détaillant votre projet sur le net. C'est ce que Chriky.com ambitionne de faire en mettant en rapport ceux qui ont des idées et ceux qui ont de l'argent.

Lancée en septembre par un groupe de jeunes algériens pluridisciplinaires Chriky.com est une plate-forme de financement participatif "crowdfunding", en anglais.

"Chriky" vient du mot "Cherka", qui signifie association financière. C’est donc une "plate-forme gratuite de mise en relation entre porteurs de projets et bailleurs de fonds", explique Sofiane, manager de l’équipe Chriky.

"L’idée nous est venue en regardant notre entourage", souligne-t-il. Tandis que certaines personnes ont des idées de création d’entreprise et manquent de ressources financières, d’autres ont des sommes d’argent sans pour autant savoir quoi en faire.

Le fonctionnement de la plate-forme est simple. Dès qu’un porteur de projets inscrit une idée et que "le porteur de projet exprime son intérêt, nous procédons à des services d’accompagnement pour les deux parties. Nous les mettons en contact et nous collectons le montant auprès d’un notaire. Une fois le capital de l’entreprise augmenté, notre mission prend fin", décrit Sofiane.

L’obstacle de l’e-paiement

La tâche est toutefois difficile, en l’absence de l’e-paiement en Algérie. "C’est le problème majeur que nous rencontrons dans la création de notre entreprise, pour concrétiser "Chriky" dans un contexte algérien".

"Nous aurions voulu créer ce que l’on appelle des comptes provisoires au niveau des banques, en attendant la création de la nouvelle société. Mais, en Algérie, ce type de comptes bancaires n’existe pas", déplore Mohamed, membre de l’équipe Chriky diplômé en finances.

LIRE AUSSI: Le e-commerce s'implante doucement mais sûrement en Algérie

L’équipe Chriky se contente ainsi des méthodes de paiement possible en Algérie, en l’occurrence le chèque par voie postale et les virements bancaires. "Il existe des contraintes juridiques et financières. Notre objectif est de pousser vers un changement des textes réglementaires en faveur du crowdfunding."

chriky2

Le Crowdfunding n’est pas qu’une affaire d’argent pour l’équipe Chriky, avec le lancement prochain de son projet " Âawen" (Aides!). Ce projet s’adressera aux organismes non lucratifs pour leur permettre de se procurer des ressources financières.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.