"Info Trafic Algérie" ou l'information routière en temps réel

Publication: Mis à jour:
INFO TRAFIC ALGRIE
Photo de couverture du groupe sur Facebook | Facebook/Info Trafic ALGERIE
Imprimer

"Vous en avez assez de perdre votre temps dans les embouteillages?". Le groupe Facebook "Info Trafic Algérie" (ITA) peut vous éviter bien des désagréments routiers tant la vie d'un automobiliste algérien est devenue infernale ces dernières années au vu des kilomètres de bouchons. Un simple trajet de 15 minutes peut prendre une heure de temps surtout dans la capitale et ses environs.

"Info Trafic Algérie" a vu le jour le 24 mai 2013 par "Marie la Pagaille" suite à son calvaire routier. "L'idée m'est venue un jour alors que j'étais bloquée sur la route. C'était super long à cause d'un accident. J'ai pris des photos que j'ai publié sur mon propre mur que beaucoup de mes amis ont commenté. Je me suis dis pourquoi ne pas créer un groupe où on se raconte un peu ce qui se passe sur la route?" confie Marie à Al Huffington Post Algérie.

Un groupe à l'image de la rubrique "Point route" de l'émission radiophonique 17.19 le MAG de la chaîne III présentée par Mahrez Rabia.

Le succès est immédiat. En un an, le groupe a été rejoint par plus de 21.000 automobilistes facebookeurs. "Quand le groupe a été créé, nous étions seulement entre amis, ensuite chacun a ajouté ses amis et on s'est agrandi", se remémore la fondatrice, Miriam de son vrai nom âgée de 31 ans.

De l'Algérois aux 48 wilayas

Aux premiers pas du groupe, les informations trafic ne concernaient qu'Alger, Blida, Boumerdès, Tipaza et Tizi-Ouzou. Petit à petit, elles se sont étoffées pour couvrir Jijel, Sétif, Ouargla, Oran, Béjaïa, Skikda Annaba, Aïn Defla... "On a des membres dans les 48 wilayas", assure Miriam, "même si la plupart ne postent pas tout le temps".

"Seule je ne serai jamais y arriver je l'admets. Je remercie les huit administrateurs du groupe et les membres actifs qui ne cessent de partager, que ce soit avec des photos ou de simples commentaires, en temps réel les informations concernant le trafic routier", souligne "Marie la Pagaille".

Et effectivement, en parcourant le groupe, la situation de la plupart des routes de l'Algérie est renseignée:

Annaba

post info trafic

Alger (Bir Khadem)

post info trafic

Aïn Defla (Khemis Meliana)

post info trafic

Alger (Les Bananiers)

post info trafic

Constantine

post info trafic

Le coup de pouce de la 3G

L'arrivée de la 3G a énormément aidé à cette expansion souligne Miriam, employée chez un opérateur mobile.

"Avant les membres avaient dû mal à consulter le groupe quand ils étaient en route, et leur seul moyen était d'envoyer des SMS Infos Trafic ou d'appeler les numéros pour avoir des nouvelles sur les axes qu'ils fréquentent. Par contre maintenant on reçoit moins de textos alors que le nombre de publications en temps réel a beaucoup augmenté. Tous les membres qui utilisent la 3G ont au moins publié une fois ne serait-ce que par curiosité... Rires".

L'élargissement du groupe a été accompagné par l'augmentation du nombre d'administrateurs passé de six à neuf et l'instauration de deux numéros de téléphones pour s'informer directement. La hausse des adhérents a exigé une rédaction d'une "charte" pour mieux réguler les posts.

Pourquoi pas un site internet?

"Mimi" et ses amis administrateurs ont songé à se doter d'un site internet mais ont préféré rester sur Facebook: "Ces derniers temps les gens ne prennent pas vraiment la peine de consulter des sites. Facebook leur facilite plus la tâche", explique la jeune algéroise.

"À la demande de beaucoup de membres nous avons donc préféré laisser le site pour plus tard et nous consacrer à la création d'une application pour mobile qui sera plus utile, Inchallah, prochainement" annonce-t-elle.

L'application permettra de mieux filtrer les informations qu'un simple groupe sur Facebook. L'utilisateur pourra trier les infos qu'il veut concernant l'axe qu'il prend sans parcourir le tas d'informations disponibles. Les négociations avec un développeur sont en cours pour réaliser ce projet. L'application sera gratuite, du moins si le développeur arrange le prix de sa prestation.


LIRE AUSSI:
L'actualité numérique de la semaine en bref: La percée de la Chine

L'expérience d'ITA a été tentée sur Twitter mais n'a pas rencontré une adhésion massive de la part des tweetos algériens, faute d'une communauté beaucoup moins importante que sur Facebook, même si Twitter est plus adapté à ce type d'informations. Seulement un simple hashtag #kebchfuté sur lequel les algériens se renseignent sur l'état des routes sur Alger et qui ne relève pas du groupe ITA.

En attendant l'arrivée de "l'appli" mobile qui facilitera la collecte et l'archivage du flux du trafic disponible sur le groupe, vous pouvez adhérer au groupe "Info Trafic Algérie" pour améliorer votre quotidien au volant.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

Sur le web

Info Trafic Algérie - Maghreb Emergent