Le rappeur marocain Mouad Belghouat, Lhaqed, en grève de la faim

Publication: Mis à jour:
MOUAD BELGHOUAT
Mouad Belghouat alias Lhaqed, le rappeur du M20 | Facebook
Imprimer

Le chanteur de rap marocain, Mouad Belghouat alias Lhaqed a entamé mercredi une grève de la faim d'avertissement de deux jours pour protester contre des "traitements humiliants" en prison où il fait l'objet, selon des proches, à des fouilles humiliantes de "manière provocatrice".

Selon ses proches, Lhaqed, considéré comme le rappeur du mouvement contestataire du 20 février subit des pressions psychologiques de la part de la direction de la prison.

Sur sa page Facebook, son message indique : "Les écrits que je fais, ils ne les laissent pas sortir, les journaux m'arrivent déchirés, ma musique et la musique que j'aime, ils ne la laissent pas entrer ; je suis fouillé de manière humiliante. Des choses qui sont de mon droit, j'en suis privé... C'est pour cela que j'entame une grève de la faim d'avertissement de 48 heures...".

Lhaqed a été arrêté en mai dernier alors qu'il s'apprêtait à assister à un match de son équipe préférée, le Raja. Il a été poursuivi pour "ébriété sur la voie publique" et "violence sur agents".

LIRE AUSSI: De Tunis à Casa, le rap a la rage

Il a été condamné, le 1er juillet dernier, à quatre mois de prison ferme par un tribunal de la banlieue de Casablanca. Ses avocats s'étaient retirés pour protester contre les conditions du déroulement du procès.

Lhaqed avait été déjà condamné à deux reprises par la justice marocaine. En mars 2012, Lhaqed avait été condamné à une année de prison pour des chansons jugées insultants pour la police diffusées sur Youtube.

Lhaqed a reçu le "prix de l'intégrité" pour l'année 2012 décerné par Transparency Maroc.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.