Les trois destinations préférées des Algériens pour les vacances

Publication: Mis à jour:
DESTINATION 2014
Wikimedia Commons
Imprimer

Ces dernières années le mois de ramadhan a coïncidé avec l'été et cela durera encore quelques années de plus. Ce croisement "ramadhan-été" décale la programmation des vacances et raccourci la durée des grandes vacances pour les Algériens. Il crée un rush, au mois août, parmi les vacanciers qui veulent profiter de ce qui reste de la saison estivale.

Les Algériens n'ont pas un vaste choix. Quarante-six destinations seulement, la plupart en Afrique, leur sont accessibles sans visa. L'Algérie est ainsi classée à la 82e place mondiale au même niveau que le Cameroun et le Rwanda selon le dernier rapport " du Visa Restrictions Index 2014" établi par The Henley & Partners.

Les contraintes des visas et les longs délais nécessaires pour l'obtention d'un rendez-vous au niveau des consulats poussent les vacanciers à rechercher une destination "facile sans contraintes administratives" dit Narimane, amatrice de voyages.

"Personnellement, j'aurais préféré qu'un tourisme local soit développé. Les rares endroits touristiques convenables en Algérie se comptent sur les doigts d'une seule main. Ils restent chers comparés aux pays du sud de l'Europe comme l'Espagne ou la Grèce" poursuit-t-elle.

Zaki, étudiant, a vu sa demande de visa touristique pour la France refusée. Motif? "La volonté de quitter le territoire des États membres avant l’expiration du visa n’a pas pu être établie".

Zaki s'attendait s'attendait à un tel refus: "J'ai programmé une escapade à Sousse comme plan de secours" dit-il.

Hichem, 27 ans, s’apprête à déposer une demande de visa pour l'Espagne. Rendez-vous obtenu pour septembre (et pris en juillet) mais ne se sent pas rassuré: "C'est ma première demande de visa Schengen, et je ne suis pas optimiste. En tout cas, si on me le refuse, je partirai en Tunisie".

La Tunisie une destination par défaut

Tous les obstacles qui se dressent face aux Algériens pour partir en vacances à l'étranger font de la Tunisie une destination "Plan B". Frontières ouvertes, absence de visa et des relations diplomatiques font de la Tunisie une destination privilégiée. Le fait qu'on puisse s'y rendre par route est un atout qui permet aux petits budgets d'envisager des vacances.

Près d'un million d'Algériens sont attendus en Tunisie après le ramadhan, selon un douanier travaillant au poste frontière de Oum Tboul. "La proximité géographique joue énormément. En plus, les prix sont vraiment attractifs", précise le douanier pour expliquer cette influence. Il vous en coûtera ainsi 19.057 DA pour deux personnes pendant sept nuits à Sousse.

La Turquie, une destination culturelle pour les Algériens

La Turquie a connu une demande croissante ces dernières années avec notamment l'importation de séries télévisées. Elle est convoitée pour ses sites historiques et son Histoire (Istanbul) ou la beauté de ses paysages et les plages qu'elle offre telles que Antalya et Izmir. Les multiples aller-retour des commerçants "indépendants" durant les 10 dernières années ont tracé un chemin pour une diaspora algérienne qui a préféré la Turquie à l'Europe.

"J'ai toujours voulu partir en Europe pour m'y installer mais quand j'ai découvert Istanbul j'ai tout de suite apprécié. D'abord je ne me sens pas dépaysé vu la ressemblance culturelle et religieuse et le décor turc est semblable à un pays européen. D'ailleurs je vis à Beyoğlu rire... ( quartier situé dans la partie européenne d'Istanbul, ndlr)", témoigne Sofiane, un Algérien qui "gère des affaires" sur place.

La facilité d'obtention du visa turc joue aussi. Le dépôt d'un simple formulaire et 5.000 DA de frais suffisent et la réponse est dans 99.99% des cas positive en seulement deux jours. "On a voulu supprimer les visas entre les deux pays, mais la partie algérienne n'a pas suivi" déclare un fonctionnaire de l'ambassade turc en Algérie.

Pour les agences de voyages, la Turquie est la destination tendance à des prix abordables, à partir de 50.000 DA la personne huit jours et sept nuits (billet non inclus). "Nous avons énormément de familles qui ont choisi la Turquie pour la première fois, d'autres ont fait d'elle une destination habituelle", déclare une gérante d'une agence de voyages à Alger.

Le Maroc en attendant que les frontières s'ouvrent

Avec 10 millions de touristes recensés l'an dernier, le Maroc est un pays à forte attraction. Mais, la fermeture des frontières entre l'Algérie et le Maroc a fait d'elle une destination "relativement chère" en raison du billet d'avion. "J'ai acheté mon billet à 44.000 DA chez Air Algérie" témoigne Amira, déléguée médicale, qui a tout programmé pour passer une semaine au Maroc.

Les Algériens se tourneraient tous vers le Maroc si les frontières venaient de s'ouvrir. "C'est un pays très beau que beaucoup d'algériens n'ont pas encore visité. La plupart préfèrent voyager en voiture et cela n'est pas possible pour le moment", confie Mehdi, co-fondateur d'un site voyagiste.

LIRE AUSSI: Mohamed Rezala raconte son guide touristique Nomad

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

Également sur le HuffPost Algérie:

Close
Sites touristiques à Alger et ses environs
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Tout sur les vacances des Algériens

Les destinations préférées des Algériens pour cet été

Vacances des algériens : Top départ !

LA SAISON ESTIVALE RELANCÉE

Saison estivale: La Tunisie "repense" sa stratégie touristique envers ...