Alger: Campagne pour la "pudeur et le respect" et contre la "nudité et la drague" sur les plages

Publication: Mis à jour:
KETTANI BAB EL OUED
Esplanade Kettani, dans le quartier populaire de Bab-el-Oued | Nejma Rondeleux
Imprimer

"Des plages islamiques avec des valeurs algériennes" ! Tel est le slogan d’une initiative de jeunes des quartiers populaires d’Alger, comme Bab-El-Oued, Raïs Hamidou, Hammamet ou Baïnem, qui ont constitué des commissions chargées d’imposer la "hechma" (pudeur) et le "respect" sur les plages.

Le journal Echourouk, qui fait les louanges de la campagne "destinée à nettoyer les plages des signes de nudité et de drague" indique qu’elle bénéficie de l’appui des comités de mosquées et des imams mais également des services de sécurité et de la protection civile.

Cette campagne pour la "pudeur et le respect" menée en collaboration avec des mosquées, des comités de quartiers et associations de jeunes permettra de "sécuriser et de nettoyer" les plages et de réserver des "espaces pour les familles". Elle prohibera la nudité chez les femmes et les hommes car "le bikini et le maillot" ne seront pas agréés.

LIRE AUSSI: Plutôt djeba ou bikini? Les Algériens parlent de leurs tenues de bain

La campagne s'étendra à l'est d'Alger!

Le président du comité de la "hechma" de Hammamet, Salim Rakhiss, affirme que l’initiative, née à la suite d’une proposition de jeunes, a été encouragée par "les imams des mosquées, les forces de sécurité et les agents de la protection civile". Une "fédération des comités des quartiers du littoral" a été créée pour une opération qui touche 15 plages dans une "première étape".


Tous à la plage _ Algérie part1 par billbeld

Des jeunes ont ainsi été désignés pour collaborer avec "les services de sécurité et les agents de la protection civile pour imposer la pudeur et le respect, combattre tous les phénomènes d’anarchie comme jouer du football sur la plage, l’intrusion des jeunes parmi les familles, la nage avec des habits impudiques, le jet des ordures ou encore la diffusion de musique et de chants à haut volume".

La "Fédération" a signé un contrat avec la protection civile pour accorder la priorité à l’emploi aux jeunes des quartiers populaires qui ont bénéficié de stages de formations en tant que gardiens des plages. Les imams, affirme Salim Rakhiss, que les imams ont beaucoup l’initiative qui, affirme-t-il "s’étendra aux plages de l’est d’Alger comme Reghaïa, Ain Taya et Surcouf".

LIRE AUSSI: Pour ou contre les maillots de bain pour femmes? Ce qu'en pensent les internautes

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.
Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Les Algériens les pieds dans l'eau
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

PLAGES D'ALGERIE 1/2 : Il faut payer pour ne pas être agressé et ...

Guerre civile algérienne — Wikipédia

Alger part à la reconquête de la mer