Une roquette a explosé samedi soir tout près du consulat tunisien à Benghazi, dans l'est de la Libye, provoquant de légers dégâts mais sans faire de victimes, a constaté un photographe de l'AFP.

L'explosion a laissé un trou devant le consulat et a provoqué de légers dégâts au mur extérieur du bâtiment, a précisé le photographe sur place.

Une source du consulat a indiqué à l'AFP que l'explosion n'avait pas fait de victimes, tandis qu'un officier de police sur place à précisé qu'elle était due à un tir de roquette RPG.

"La roquette semble avoir raté sa cible, ou il s'agissait peut être d'un simple message", a ajouté une autre source des services de sécurité sous couvert de l'anonymat, sans autre précision. "L’origine du missile est encore inconnue", a précisé à l'agence TAP Abdelkader Sehli, directeur des affaires consulaires au ministère des Affaires étrangères.

Le consulat de Tunisie est l'une des rares représentations diplomatiques encore ouvertes à Benghazi.

La multiplication des attaques visant des diplomates, en particulier occidentaux, a en effet poussé la plupart d'entre eux à quitter Benghazi, bastion de la révolution libyenne de 2011. L'attaque la plus spectaculaire avait visé le consulat américain le 11 septembre 2012, et avait causé la mort de l'ambassadeur américain Chris Stevens et de trois autres Américains.

Ces attentats, souvent attribués à des islamistes extrémistes, n'ont jamais été revendiqués. Le dernier en date a été perpétré contre le consulat de Suède, en octobre dernier.

Depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en octobre 2011, les autorités de transition peinent à rétablir l'ordre dans le pays. Elles ont jusqu'à présent échoué à former une police et une armée professionnelles, et ont confié certaines tâches de sécurité à des milices qu'elles peinent à contrôler.

LIRE AUSSI:

En Libye, les victimes de viol désormais "victimes de guerre"

Les Libyens votent pour une Assemblée constituante

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.