Le Barça vit une semaine difficile sur le plan extra-sportif, après que le piratage de son compte Twitter par l'Armée électronique syrienne mardi soir, le club catalan devra faire face à la justice.

Il a été mis en examen jeudi pour "délit contre le Trésor public" par un juge de l'Audience nationale de Madrid, qui instruit une plainte visant l'ex-président du club au sujet du transfert de Neymar, a-t-on appris de source judiciaire.

"Le juge Pablo Ruz met en examen le FC Barcelone pour un délit contre le Trésor public (espagnol) en lien avec le transfert du joueur brésilien", a dit cette source, précisant que le magistrat avait également ordonné une série d'actes d'enquête pour éclairer la situation fiscale du club catalan.

Le magistrat a ainsi suivi l'avis du parquet, qui, dans un arrêt rendu cette semaine, avait fait état de transactions apparues en marge du transfert de Neymar et, selon lui, "parfois basées sur des contrats simulés".

Le procureur estimait que "au minimum" 10 millions d'euros en 2011 et 27,92 millions en 2013 n'avaient apparemment pas fait l'objet de versements au fisc, chiffrant le manque à gagner à 9,1 millions d'euros.

LIRE AUSSI: Le compte Twitter du FC Barcelone piraté par l'Armée électronique syrienne

Pour faire la lumière sur cette opération, le juge Ruz souhaite notamment obtenir les "déclarations fiscales volontaires" émises en 2011, 2012 et 2013 par le Barça concernant le transfert de l'attaquant de 22 ans.

Il veut également établir si le Brésilien peut être considéré comme "non-résident fiscal" en Espagne pour l'année 2013 et demande à ce qu'un fonctionnaire du Trésor public établisse l'impact fiscal de ces transactions réalisées en marge du transfert, évalue l'étendue de la possible fraude et propose une régularisation fiscale.

Au total, le Barça a chiffré à 86,2 millions d'euros l'addition de dépenses liées à l'arrivée de Neymar en 2013 et d'autres effectuées en marge de l'opération, sans prendre en compte le salaire de base garanti au joueur.

Le transfert de Neymar défraie la chronique depuis le dépôt d'une plainte d'un "socio" (supporter-membre) du Barça pour "appropriation indue", un délit apparenté en droit français à un abus de bien social.

Cela avait entraîné la démission du président du club espagnol, Sandro Rosell, le 23 janvier.

Dans un souci de transparence, son ex-bras droit et successeur, Josep Maria Bartomeu, avait ensuite révélé les détails financiers du transfert, pour un montant de 57,1 millions d'euros.

Mercredi soir, le Barça a expliqué dans un communiqué que "la manière de procéder du club avait été dans l’opération du transfert de Neymar (...) entièrement conforme aux règles juridiques en vigueur".

La justice brésilienne avait elle, annoncé le 30 janvier qu’elle vérifiait si le père et agent du joueur, Neymar da Silva Santos, s’était rendu coupable de fraude fiscale après avoir encaissé, via l’entreprise familiale N&N, 40 millions d’euros dans le cadre du transfert, dont les 10 millions de novembre 2011 que mentionne le procureur espagnol.

Dans cette enquête brésilienne, le père de la star avait nié toute irrégularité.

LIRE AUSSI: Un logo pour Intel à l'intérieur du maillot du FC Barcelone

Egalement sur HuffPost:


Neymar, une personnalité et des buts:

Loading Slideshow...
  • Neymar, à Santos, était connu pour ses coiffures excentriques

  • Un amour pour les chapeaux

  • La crête de Neymar (avec Santos)

  • Neymar lors de la Coupe des confédérations 2013

  • Neymar, au Camp Nou, lors de sa signature au Barça

  • Neymar jouera avec Leo Messi, le nouveau duo de choc du FC Barcelone

  • Un triplé et surtout un but venu d'ailleurs face à l'Intenacional

  • But face à l'Atletico Mineiro

  • But de Neymar face à Famengo en 2011

  • Le but de Neymar lors de la finale de la Coupe des Confédérations 2013 face à l'Espagne


Loading Slideshow...
  • 10. Tottenham : 12,5 M€

    C'est Aurasma, une entreprise technologique dans le secteur de la réalité augmentée, qui frappe la tenue de Gareth Bale.

  • 9. Chelsea : 22,5 M€

    Samsung est lié aux Blues depuis 2005.

  • 8. Real Madrid : 23 M€

    Bwin, le leader du paris en ligne, verse 23 millions d'euros par an pour orner le maillot du champion d'Espagne.

  • 7. Sunderland : 24 M€

    La société à but non lucratif "Invest in Africa" verse 24 millions d'euros par an pour faire de ce club "le plus populaire d'Afrique".

  • 6. Manchester City : 24 M€

    En y ajoutant le "naming" du stade, la compagnie Etihad débourse environ 500 millions d'euros sur 10 ans avec le champion d'Angleterre.

  • 5. Liverpool : 24 M€

    La banque Standard Chartered verse 24 millions d'euros par an jusqu'en 2014 pour apparaître sur le maillot des Reds.

  • 4. Manchester United : 24 M€

    Le courtier en assurance AON laissera sa place à Chevrolet dès 2014, qui a signé un contrat de 560 millions de dollars pour sept ans: soit 61 millions d'euros par an. Le futur maillot le plus cher du monde.

  • 3. Paris Saint-Germain : 25 M€ à partir de 2013-2014

    La compagnie aérienne payait jusqu'à présent 3,5 millions d'euros par an.

  • 2. Bayern Munich : 30 M€ à partir de 2013-2014

    L'opérateur téléphonique payait jusqu'à présent 25 millions d'euros.

  • 1. FC Barcelone : 57 M€

    Qatar Foundation payait jusqu'à présent 33 millions d'euros par saison au club catalan. Qatar Airways déboursera 57 millions dès 2013-2014.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.