Huffpost Maghreb mg

La Tunisie participe au salon du textile le plus important au monde

Publication: Mis à jour:
SALON PREMIERE VISION
Des visiteurs examinent des pièces de tissu au salon Première Vision de Villepinte, le 18 février 2014 | AFP/François Guillot

La Tunisie participe à la 11ème édition des salons "Zoom By Fatex"et "Modamont" qui se tiennent du 18 au 20 février 2014 à Villepinte en France, a indiqué, mercredi le Centre de Promotion des Exportations en Tunisie (CEPEX).

Six salons complémentaires seront présents dans un même lieu, ce qui fait de lui le salon plus important dans le monde pour les tissus. Il reste incontournable pour des marques de prêt à porter comme H&M ou même pour des marques de luxe comme Chanel.

Le pavillon tunisien s’étend sur une superficie de 192 mètres carrés et abritera une quinzaine d’entreprises représentant les principales filières du secteur textile et habillement tunisiens (vêtements pour hommes, femmes et enfants, jeans, sportswear, articles en maille, vêtements de travail et accessoires).

En Tunisie, le secteur textile compte environ 1881 entreprises qui comptabilisent au minimum 10 employés. Parmi ces entreprises environ 1578 produisent exclusivement pour l’exportation.

Pour les participants tunisiens ce salon constitue une plateforme de référence qui permet d’établir des contacts avec les professionnels français et européens afin de renforcer leurs exportations sur les principaux marchés cibles.

Cependant, cette manifestation attire des copieurs, contre lesquels les organisateurs tentent de se prémunir. Pour éviter ce genre de pratiques des agents en civils sillonnent le salon afin de repérer ceux qui prennent des photos et regardent de trop près les tissus.

L’un deux a expliqué à l’AFP: "Nous surveillons toutes les anomalies". Ce dernier peut donc demander à une personne de supprimer les photos, voire même de rendre son badge.

Pour une meilleure confidentialité, les stands sont séparés par de hautes parois et il faut montrer patte blanche pour entrer dans certains d’entre eux.

Aussi les fabricants de tissus ne rencontrent les acheteurs que sur rendez-vous et après sélection. Pascaline Wilhelm, directrice mode de première vision explique que "tous les tissus sont brûlés après chaque édition".

Autre mesure pour aider ses exposants contre la contrefaçon: Le salon réserve un espace aux avocats (français, italien, britannique) qui sont spécialisés en droit de la propriété intellectuelle.

"Pour les fabricants, cela signifie une perte de marché, et donc des licenciements. Il ne faut pas laisser la copie prospérer", affirme Me Corinne Champagner Katz, qui voudrait que la justice soit plus répressive.

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.