Après la victoire du Barça sur le club anglais de Manchester City (0-2), mardi 18 février, en 8ème de finale aller de la Ligue des champions, le club a été piraté par "l'armée syrienne électroniques (SEA)". C'est ce qu'a rapporté le journal anglais The Independent, ce mercredi 19 février.

Ces pirates informatique qui soutiennent le régime du Président Bachar Al Assad ont choisi de s'attaquer à l'un des plus grands clubs de football actuels, via son compte Twitter.

sea

L'armée électronique syrienne a critiqué le club catalan pour son lien avec le Qatar.

En effet, en 2011 le FC Barcelone avait signé un contrat faisant de la "Qatar Foundation", une fondation pour l'éducation les sciences et le développement communautaire créée par l'émir du Qatar, son sponsor maillot attitré.

Cet accord a permis au club d'empocher 30 millions d'euros annuels jusqu'en 2016.

Dans son tweet, l'Armée électronique syrienne (SEA) y a mis les formes: "Cher direction du FC Barcelone, ne vous laissez pas corrompre par l'argent du Qatar, il est infesté de sang et de meurtres."

The Independent indique que ce message est resté en ligne 20 minutes, avant d'être effacé.

Les hackers en ont même profité pour faire passer un autre message rempli d'humour: "Coucou spécial au Real Madrid".

L'Armée électronique syrienne avait fait parler d'elle à plusieurs reprises en piratant des comptes Twitter et des sites internet de médias, dont l'AFP, ou des comptes associés au président américain Barack Obama. S'attaquer à un club de football est toutefois une première pour la SEA.

Découvrez quelques grosses institutions mondiales piratées par l'armée syrienne électronique dans le diaporama ci-dessous:


Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

Loading Slideshow...
  • AL JAZEERA

    <a href="http://www.franceinter.fr/blog-net-plus-ultra-l-armee-electronique-syrienne-pirate-al-jazeera" target="_blank">En 2012 déjà, Al Jazeera a été piraté.</a> Fin janvier, le site anglophone de la principale chaîne d'information du monde arabe a été hacké, à travers le système d'alerte par SMS de la chaîne. Des milliers d'abonnés avaient reçu une fausse information qui prétendait que le premier ministre du Qatar avait été victime d'une tentative d'assassinat.

  • ASSOCIATED PRESS

    En avril 2012, les hackers syriens frappent un gros coup en piratant l'Associated Press, la principale agence de presse généraliste aux Etats-Unis, depuis son principal compte Twitter. <a href="http://www.lemonde.fr/economie/article/2013/04/24/demain-une-cyberguerre-sur-les-marches_3165087_3234.html" target="_blank">Le message: Une explosion a eu lieu à la Maison Blanche et Barack Obama est blessé.</a>

  • AFP

    L'L'Agence France Presse fut l'une des premières visés. <a href="http://www.lemonde.fr/technologies/article/2013/10/28/l-armee-electronique-syrienne-revendique-le-piratage-des-sites-lies-a-barack-obama_3504490_651865.html" target="_blank">En fevrier 2013, l'armée électronique syrienne avait revendiqué la diffusion de messages sur le compte twitter de l'AFP accusant des Occidentaux (dont le "leader sioniste Bernard Henri Levy") d'avoir provoqué la guerre civile en Syrie, et accusant les rebelles syriens d'exactions.</a>

  • REUTERS

    En juillet 2013, c'est le compte de ThomsonReuters l'agence de presse canadienne,<a href="http://www.gizmodo.fr/2013/07/30/reuters-armee-syrienne.html" target="_blank"> qui a été utilisé afin de tweeter des photos de caricatures politiques pro-Assad. </a>

  • BARACK OBAMA

    Le 28 octobre 2013, les comptes Facebook et Twitter officiels du président américain Barack Obama ont été piratés. L'armée électronique a <a href="http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/280650-l%E2%80%99arm%C3%A9e-%C3%A9lectronique-syrienne-s%E2%80%99attaque-violemment-a-obama" target="_blank">a diffusé une vidéo Youtube du compte "syrian truth" dénonçant le terrorisme mené en Syrie par les rebelles s’opposant au Gouvernement du président syrien Bachar Al Assad.</a>

  • THE WASHINGTON POST

    En août 2013, l’Armée syrienne électronique a piraté le site du célèbre quotidien américain, The Washington Post. Un simple clic sur le site américain renvoyait directement au site de l'armée électronique syrienne.

  • VIBER

    <a href="http://actualites.softonic.fr/2013-07-24-viber-pirate-armee-electronique-syrienne-pro-bachar-el-assad" target="_blank">Le 24 juillet 2013, elle a piraté la base de données de la célèbre application de messagerie Viber</a>, concurrent de Skype.

  • SKYPE

    Le 2 janvier 2014, l'armée électronique syrienne avait cette fois revendiqué le piratage du groupe Skype, concurrent de Viber

  • MICROSOFT

    <a href="http://www.europe1.fr/High-Tech/Twitter-l-Armee-syrienne-electronique-pirate-Microsoft-1769521/" target="_hplink">En janvier 2014,</a> ce groupe de hackers avait posté deux messages invitant les utilisateurs à ne pas utiliser les services de microsoft et a même affiché un drapeau syrien ainsi que différents messages

  • FORBES

    <a href="http://www.01net.com/editorial/614272/larmee-electronique-syrienne-sest-attaquee-au-site-du-magazine-forbes/" target="_blank">Ils s’en sont aussi pris au site officiel du magazine.</a> Le 14 fevrier jour de la Saint-Valentin, on pouvait lire sur la page d’accueil du site de Forbes:" piraté par l’armée électronique syrienne". Toutefois, les autres pages du site étaient accessibles sans perturbation.