Huffpost Maghreb mg

Ansar Al Charia pourrait figurer sur la liste noire américaine des organisations terroristes

Publication: Mis à jour:
ANSAR AL CHARIA
DR

Les groupes d'Ansar Al Charia en Libye et en Tunisie pourraient être inscrits sur la liste américaine des organisations internationales terroristes, selon le Washington Post..

Un des leaders d'Ansar Al Charia à Derna (Libye), Abou Sofiane Bin Qumu, ancien détenu à Guantanamo, aurait participé à l’attaque du consulat des États-Unis à Benghazi le 11 septembre 2012, dans laquelle l’ambassadeur américain et trois autres personnes du corps diplomatique ont trouvé la mort. L’organisation avait nié sa responsabilité dans l’attentat.

“Le Département d'État (..) a prévu de désigner dans les prochains jours les trois branches d'Ansar Al Charia, à Derna, à Benghazi (deux villes en Libye, ndlr) et en Tunisie, comme des organisations terroristes étrangères.” rapporte le journaliste du Washington Post Adam Goldman citant des sources officielles anonymes.

Au mois d’août dernier, les autorités tunisiennes avaient classé le mouvement salafiste jihadiste Ansar Al Charia “organisation terroriste” après l’avoir accusé d’être impliqué dans les assassinats de Chokri Belaïd et du député Mohamed Brahmi, respectivement le 6 février et le 25 juillet 2013, ainsi que dans l’attaque contre l’ambassade américaine à Tunis, survenue le 14 septembre 2012.

Recherché depuis cette attaque, le leader d'Ansar Al Charia Tunisie Seif Allah Ben Hassine alias Abou Yadh aurait trouvé refuge en Libye. Des rumeurs sur son arrestation par les forces américaines dans une ville libyenne circulent dans les médias depuis une semaine mais aucune source officielle ne l’a confirmée. Les autorités tunisiennes maintiennent le flou sur sa supposée capture.

D’après le Washington Post, Abou Yadh “sera identifié comme terroriste international”, au même titre que Abou Sofian Bin Qumu et Ahmed Abou Khattala, autre combattant libyen soupçonné par les Américains d’être impliqué dans l’attaque de Benghazi.

Que signifie la désignation “terroriste” aux États-Unis?

C’est le bureau anti-terrorisme du département d’État américain qui établit la liste des organisations terroristes étrangères en fonction de leurs activités "menaçant" la sécurité américaine ou ses intérêts. Les deux dernières organisations classées comme telles étaient les deux groupes nigérians Boko Haram et Ansaru, au mois d'octobre 2013.

Conformément à la procédure américaine, tous les biens et intérêts d’une organisation classée terroriste seront gelés aux États-Unis, et aucun ressortissant américain n'aura le droit de mener des transactions avec ses membres ou représentants. Les étrangers qui apportent un soutien matériel ou financier à ces organisations peuvent être empêchés d’entrer aux États-Unis ou être expulsés du sol américain.

“L’activité de l’organisation est considérée comme terroriste si elle menace la sécurité des ressortissants américains ou la sécurité nationale – en termes de défense nationale, de relations internationales ou d’intérêts économiques – des États-Unis” explique le site d'information JolPresse.

Ansar Al Charia Tunisie a été fondée en 2011 par Abou Yadh, qui venait de bénéficier de l'amnistie générale décrétée suite à la chute du régime de Ben Ali. Ancien combattant en Afghanistan et proche d'Al Qaïda, il était condamné à 43 ans de prison. En Libye, le groupe "Katibat Ansar Al Charia" (brigade Ansar Al Charia) a été créé au moment de la révolte contre Kadhafi en 2011. Il est aujourd'hui un des principaux groupes salafistes jihadistes dans le pays.

LIRE AUSSI:

Tunisie: L'énigme Abou Yadh

Retour sur les deux années d'Ansar Al Charia en Tunisie

Tunisie: Qui est Khatib Al Idrissi, le "guide spirituel" d'Ansar Al Charia?

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.