Huffpost Maghreb mg

L'UGTT publie une note sur la structure attendue du nouveau gouvernement

Publication: Mis à jour:
Print Article
UGTT
Facebook/UGTT

Le département des études et de la documentation à l'UGTT a publié, samedi, une note sur "la structure du nouveau gouvernement".

Ce document indique que le futur gouvernement devra être réduit et composé de compétences nationales apolitiques qui ne pourront pas se présenter aux prochaines élections, conformément à la feuille de route élaborée par le quartet.

Selon ce document, le prochain gouvernement devra comporter 15 ministères, en plus de la création d'un secrétariat d'Etat auprès du ministère de l'intérieur, chargé de la sécurité nationale.

Voici les autres préférence de l'UGTT qui appelle le futur gouvernement à:

  • La neutralité des lieux de culte, de l'administration et des établissements économiques, éducatifs, universitaires
  • Lutter contre le terrorisme et la criminalité
  • Promouvoir l'emploi
  • Développer les régions
  • Organiser de nouvelles élections démocratiques transparentes et crédibles
  • Lutter contre la violence politique
  • Dévoiler la vérité sur l'assassinat de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi.
  • Clore le dossier des martyrs et blessés de la révolution avant la tenue des prochaines élections
  • Dissoudre les ligues de protection de la révolution

Pour l'aspect économique, elle appelle à:

  • Réviser le projet de budget de l'Etat pour l'année 2014
  • Essayer d'améliorer le pouvoir d'achat des tunisiens
  • Lutter contre la spéculation, la contrebande et les étalages anarchiques
  • Entamer la réforme financière, bancaire et fiscale
  • Créer une haute instance indépendante chargée de la gestion des fonds de compensation des hydrocarbures

En plus de la création d'une haute instance supervisée par le président du tribunal administratif et chargée de réviser les nominations et les promotions effectuées sur la base d'appartenance politique.

LIRE AUSSI: Pourquoi la feuille de route du quartet est utopique?

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.