"Birds Requiem": Le sixième album de Dhafer Youssef

Publication: Mis à jour:
DHAFER YOUSSEF
Dhafer Youssef | Facebook/Dhafer Youssef Officiel
Imprimer

Envie d’ailleurs? Envie de vous reposer l’esprit? Laissez-vous transporter par le dernier album de Dhafer Youssef, une harmonie de sons et de musiques, une fusion entre l’ancestral et le contemporain.

Un album mélancolique

Le chanteur-compositeur tunisien Dhafer Youssef a sorti son sixième album le 28 octobre 2013 sous le label OKeh.

"Birds Requiem", enregistré en grande partie en Suède (avec quelques enregistrements à Istanbul, en Turquie), témoigne d’une rencontre vibrante entre l’oud et la voix de Dhafer Youssef, la clarinettiste turc Hüsnü Senlendirici et les jazzmen norvégiens Nills Petter Molvaer et Eivind Aarset.

Le qanun (instrument à cordes pincées de la famille des cithares) d'Aytaç Dogan, le piano de Kristjan Randalu, la contrebasse de Phil Donkin ainsi que la batterie de Chander Sardjoe complètent ce beau mélange des genres.

"Le nom de Birds Requiem s’est imposé à moi en réécoutant les enregistrements. (…) J’ai eu cette vision d’oiseaux qui tournoient harmonieusement dans le ciel", explique l’artiste tunisien.

Présenté en quatre parties ("Birds Canticum," "Fuga Hirundinum," "Archaic Feathers" et "Whirling Birds Ceremony"), l’album est aussi un requiem pour un être cher à Dhafer Youssef:

"J'étais auprès de ma mère lorsqu'elle est morte et le disque est devenu la musique d'une vie qui passe: de la naissance à tout ce qu'on vit, avec ce que ça comporte de bonheur et de malheur. L'album a été inspiré par le fait d'envisager ma vie après elle, comme si elle m'avait transmis quelque chose pour aller plus haut. Je pense à elle dans chaque moment de bonheur..."

Concernant son style musical si particulier, ses origines arabes sont toujours aussi présentes.

Un univers unique

"Je pense ne m’être jamais éloigné de mes origines, même si c’est l’impression qu’on peut avoir en écoutant mes albums. (…) Je ne réfléchis pas à rendre ma musique plus ou moins orientale. Ma façon de jouer fait partie de mon identité… si je devais en avoir une", précise Dhafer Youssef.

Ses premiers pas dans la musique, Dhafer Youssef les a faits via des appels à la prière, initié depuis tout petit par son grand-père au récital coranique en Tunisie, où il est né.

Depuis, au gré des voyages, des rencontres et des expériences, il a su créer un univers mêlant musique traditionnelle arabe, sonorités électroniques et jazz. L’oud (très répandu dans les pays arabes, en Turquie, en Grèce et en Arménie) toujours sous le bras.

La Tunisie, bien sûr, ne le quitte pas non plus. Interrogé par Mondomix sur la situation actuelle dans son pays d’origine, le chanteur à la voix enchantée déplore un ras-le-bol général:

"Il y a un côté médiocre dans la politique en Tunisie, cela fatigue tout le monde. La culture souffre dès que la religion entre dans la vie publique. Beaucoup de jeunes veulent sortir, voir des films, des concerts, lire des livres, voyager, avoir une vie digne. C'est ça qui est en danger aujourd'hui...".

LIRE AUSSI:

  • L'électro-dabkeh, le nouveau son branché des clubbers du monde entier

  • Arabs Got Talent 2013: Une jeune Américaine envoûte une nouvelle fois le public et accède à la finale
  • Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.

    À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

    Close
    Quelques morceaux de Dhafer Youssef
    sur
    Partager
    Tweeter
    PUBLICITÉ
    Partager
    fermer
    Image affichée

    Suggérer une correction

    Sur le web

    Le requiem de Dhafer Youssef

    Tunisian Oud Master Dhafer Youssef To Release New Album, Birds ...