Huffpost Maghreb mg

Les Tunisiens sont les plus "malheureux" au Maghreb selon le rapport 2013 sur le bonheur de l'ONU

Publication: Mis à jour:
CRITERES BONHEUR
Grâce à l'analyse de données fournies par les États mais aussi les travaux sur le bien-être d'organisations comme l'OCDE, ou encore ceux de l'institut américain Gallup, les chercheurs ont pu déterminer 6 critères universels du bonheur | Getty

BONHEUR - Rappelez-vous, c'était il y a un peu plus d'un an: la publication du premier World Happiness Report, le Rapport annuel sur le bonheur, par l'ONU. Sa finalité: mesurer le bien-être des individus pays par pays évidemment, mais aussi déterminer quels sont les critères les plus importants dans la mesure du sentiment de bonheur.

Rendu public dimanche 8 septembre, le second World Happiness Report permet d'y voir un peu plus clair. Grâce à l'analyse de données fournies par les États mais aussi les travaux sur le bien-être d'organisations comme l'OCDE, ou encore ceux de l'institut américain Gallup, les chercheurs ont pu aller plus loin que l'an dernier.

Lire aussi:

» BLOG: Pourquoi les enquêtes sur le bonheur me laissent perplexe par Arianna Huffington

Ils ont notamment repéré les six facteurs importants du bien-être. S'ils ont retenu des déterminants relativement classiques comme le PIB par tête, l'espérance de vie en bonne santé ou encore l'absence de corruption, les autres n'ont pas encore toute leur place dans les manuels d'économie.

Ainsi, avoir quelqu'un sur qui compter, la possibilité de faire ses choix de vie librement ou encore la générosité semblent être des critères tout aussi importants pour être heureux que les revenus ou la santé. De ce point de vue, les pays qui s'en sortent le mieux sont, une fois de plus, les Scandinaves. En témoigne ce top 6.

  1. Danemark
  2. Norvège
  3. Suisse
  4. Pays-Bas
  5. Suède
  6. Canada

Cette nouvelle édition a également permis de repérer certains changements significatifs sur la durée (de 2010 à 2012). Ainsi, si les pays d'Afrique sub-saharienne ou d'Amérique latine ont vu leur bonheur augmenter, les pays industrialisés l'ont vu baisser.

Au total, sur les 130 pays pour lesquelles des données comparables étaient disponibles, 60 ont vu leur bonheur augmenter d'une année sur l'autre, et 41 diminuer. Globalement et sur une échelle de 0 à 10, les populations de 150 pays s'inscrivaient au-dessus de la moyenne, avec un score moyen de 5,1 sur 10. La Tunisie est juste en dessous de la moyenne avec un score de 4,82, juste derrière la Libye (4,88), le Maroc (5,43) et l'Algérie (5,42). A titre d'exemple la France a un score de 6,76, l'Allemagne 6,67, et le Danemark en tête avec un score de 7,69.

L'importance du bien-être mental

Le principal enjeu pour les dirigeants? La santé mentale. Dépression, anxiété, psychoses ne sont pas que des maladies occidentales. Reste que les auteurs soulignent que même dans les pays développés, un tiers des personnes en souffrance mentale ne sont pas traitées.

Ce serait pourtant dans l'intérêt de tout le monde, le rapport soulignant que plus un individu est heureux, plus il est productif, vit longtemps, gagne davantage et se comporte plus civilement en société. Bonheur et bien-être devraient donc être érigés en tant qu'objectifs de politique publique, non seulement pour leur finalité en tant que tels mais aussi pour leurs nombreux effets secondaires positifs.

"De plus en plus de dirigeants mettent en valeur l'importance du bien-être comme objectif dans le monde. Le rapport 2013 apporte la preuve que l'analyse et la mesure systématique du bonheur peut nous en apprendre beaucoup sur la manière d'augmenter le bien-être mondial et le développement durable," a déclaré Jeffrey Sachs, directeur du Earth Institute de l'université Columbia sous les auspices duquel le rapport a été publié.

Pour consulter le rapport, c'est par là.

13 astuces prouvées scientifiquement pour être heureux:

13 méthodes scientifiquement prouvées pour être heureux
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée