Huffpost Maghreb mg

La Tunisie s'incline face au Cap-Vert et ne participera pas à la prochaine Coupe du Monde au Brésil

Publication: Mis à jour:

Hier soir, le verdict est tombé: la Tunisie ne participera pas à la coupe du monde au Brésil en 2014. C'est à Radès ce samedi 7 septembre, que l'équipe nationale tunisienne de football s'est inclinée face à la sélection du Cap-Vert pour le compte du dernier match de la deuxième phase de qualifications à la Coupe du Monde. Un score sec, de 2 buts à zéro. La Tunisie pouvait pourtant se contenter du nul, une tâche semble-t-il trop difficile pour les joueurs de Nabil Maâloul, qui ont été domptés par des Cap-verdiens plus motivés et plus déterminés à aller au Brésil. Le Cap-Vert passera donc par le troisième tour de qualifications et aura une chance de se qualifier pour la première coupe du monde de son histoire.

LIRE AUSSI: >> L'histoire de la Tunisie lors des Coupes du Monde

Sur la pelouse de Radès et en présence d'un public qui n'a pas hésité à soutenir l'équipe adverse en fin de match, l'équipe tunisienne semblait déroutée. Poursuivant sa dérive tout au long du match, à toutes enjambées, n'offrant rien qui puisse la sauver du désastre, les Tunisiens ont déçu. Le public assistant au naufrage des siens, a scandé des "dégage, dégage" après un énième raté de Issam Jemaa.

Le Cap-Vert a terrassé la Tunisie sur deux belles actions tout d'abord menée par le jeune joueur de Lille OSC en France, Ryan Mendes qui offre à Luís Soares "Platini" un but à la 29ème, avant d'enfoncer le clou juste avant la pause par l'intermédiaire d'Heldon Nhuck qui a mis son équipe à l'abri à la 42ème minute. La messe était dite, les Tunisiens emmenés par un Oussema Darragi fantomatique, n'ont eu aucune occasion, a part quelques positions de hors jeu d'Issam Jemaa. Un manque de détermination flagrant pour tous les joueurs a plané lors de ces 90 minutes.

Pourtant pour la plupart des joueurs tunisiens, c'était le match décisif pour disputer leur premier Mondial. Il faudra donc attendre encore 5 ans pour espérer se qualifier pour le Mondial russe. La désillusion est telle, que le sélectionneur Nabil Maâloul a démissionné juste après la rencontre en présentant ses excuses au peuple tunisien avec un bilan catastrophique, quatre matchs de qualifications et une seule victoire.

L'an dernier, le Cap-Vert participait à une Coupe d'Afrique des Nations pour la première fois de son histoire. Finalement quart de finaliste de la compétition, il avait réussi à déjouer tous les pronostics. Après cette leçon de motivation et détermination donnée aux tunisiens, les "Requins Bleus" sont désormais à un match (aller-retour) d'une première phase de Coupe du monde!