Pécs en Hongrie (où tout aurait commencé), le pont Hohenzollern à Cologne, les arbres métalliques à Moscou, le pont des Arts à Paris, le Ponte Vecchio de Florence, au pied de la tour de Séoul, le Ponte Dom Luis à Porto… autant d’endroits très prisés des amoureux pour le romantisme qu’ils représentent. Fini le temps des mots gravés sur les arbres, place aux "cadenas de l’amour"!

Et en Afrique alors? C’est au Maghreb, et plus précisément en Algérie que l’idée commença à éclore…

Lassés de voir les jeunes algériens au bord du gouffre, trois journalistes décidèrent d’y importer le concept pour faire du triste pont de Télemly, à Alger, un nouveau symbole d’espoir. Une façon pour eux de transmettre un autre message, celui de paix et d'amour. L'histoire raconte que l'idée serait en fait venue de Nasser, propriétaire du "café 54" à Alger...

Cette tradition des amoureux a en effet pour but de changer l’image de ce pont, où de nombreuses personnes décident de mettre fin à leurs jours.

Mehdi Mehenni, Idir Tazerout et Farida Chaid ont inauguré leur initiative ce week-end en invitant tous les couples d’Alger et d’ailleurs à accrocher un cadenas au grillage vert du pont.

Le principe est simple: inscrire (ou graver) des initiales, un petit mot ou une date sur un cadenas, puis vous débarrasser de la clef pour sceller l’engagement d’un amour infini…

"Notre jeunesse souffre terriblement de castration. Notre jeunesse est poussée à la harga (ndlr, l'exil vers l'Europe), raconte Idir Tazerout au quotidien algérien "L’Expression"

Le groupe Facebook "Les cadenas d’amour d’Alger" fut créé pour l’occasion il y a quelques jours, et comptabilise déjà plus de 1853 membres.

Même le maire d’Alger-Centre a été séduit par le concept! D’après les organisateurs, Abdelhakim Bettache aurait décidé de repeindre le pont et aurait promis de se joindre, avec son épouse, à ce rituel des amoureux.

"Nous avons vu ce que la haine de l'Autre a coûté à l'Algérie durant les années 1990! Voyons ce que l'amour fera de ce cher pays, pour les années à venir…", explique Mehdi Mehenni.

Après tout, on dit bien que l’amour c’est comme un cadenas, il suffit de trouver la bonne combinaison…

Loading Slideshow...
  • Muraille de Chine

  • Prague (République Tchèque)

  • Mont Huangshan (Chine)

  • Moscou (Russie)

  • Cologne (Allemagne)

  • Paris (France)

  • Shangai (Chine)

  • Helsinki (Finlande)

  • Vienne (Autriche)

  • Alger (Algérie)