Huffpost Maghreb mg

Tunisie - Jet d'oeuf sur le ministre de la Culture: Libération du caméraman et maintien en détention de Nasreddine Shili

Posted: Updated:
MEHDI MABROUK
Mehdi Mabrouk, ministre tunisien de la Culture | Facebook/Ministère de la Culture TN

La justice tunisienne a décidé jeudi soir le maintien en détention d'un cinéaste ayant jeté un oeuf sur un ministre et la libération provisoire du caméraman ayant filmé la scène, a indiqué à l'AFP l'un des avocats.

Les deux accusés, le cinéaste Nasreddine Shili et le caméraman Mourad Meherzi comparaitront de nouveau devant le tribunal de première instance de Tunis le 23 septembre, a ajouté Me Najet Yaghoubi.

Lors de l'audience jeudi matin, l'avocat du plaignant, le ministre de la Culture Mehdi Mabrouk a affirmé que ce dernier a retiré sa plainte contre le caméraman.

"Le ministre (Mehdi Mabrouk) a retiré sa plainte contre Mourad Meherzi qui ne faisait que son travail", a indiqué Mabrouk Kourchid, l'avocat du ministre, ajoutant qu'il était prêt à en faire autant pour le cinéaste Nasreddine Shili, qui avait lancé l'oeuf et encourt la même peine, si ce dernier présentait des excuses.

"Il est prêt à retirer sa plainte contre Nasreddine Shili s'il présente des excuses. Le ministre n'a aucun problème personnel avec cet artiste", a indiqué l'avocat.

"J'avoue avoir lancé l'oeuf sur le ministre, mais je jure que c'était un acte spontané, et qu'il n'y avait aucune complicité avec Mourad", a déclaré le cinéaste lors de l'audience. Il a affirmé avoir acheté l'oeuf sur un coup de tête, quelques minutes avant de le lancer sur M. Mabrouk.

"Je suis caméraman, je ne faisais que mon travail ce jour-là", a indiqué de son côté M. Meherzi.

Un témoin a cependant affirmé avoir vu et entendu les deux hommes comploter.

MM. Meherzi et Shili, ont comparu pour complot en vue de commettre une agression préméditée contre un fonctionnaire, diffamation, atteinte aux bonnes moeurs, outrage à autrui et ivresse. La peine maximale encourue est de sept ans de détention.
Le cinéaste a jeté l'oeuf sur le ministre de la Culture lors d'une cérémonie le 16 août à la mémoire d'un comédien décédé. La scène a été en partie filmée par M. Meherzi, travaillant pour le site d'information Astrolabe TV.

Le caméraman, également secrétaire adjoint du syndicat des techniciens cinématographiques, a été arrêté deux jours plus tard. M. Shili a été pour sa part placé en détention le 21 août.

Les ONG Reporters Sans Frontières et Human Rights Watch ont réclamé la libération immédiate de Mourad Meherzi, soulignant qu'il ne faisait qu'exercer son activité professionnelle.

Le gouvernement tunisien, dirigé par les islamistes d'Ennahdha est régulièrement accusé d'atteintes à la liberté d'expression par ses détracteurs, ce qu'il dément avec véhémence. Sociologue reconnu, Mehdi Mabrouk est un indépendant au sein de ce cabinet.

Lire aussi sur HuffPost Maghreb Ils risquent jusqu'à sept ans de prison pour un jet d'oeuf

Around the Web

Tunisie : un artiste jugé pour avoir jeté un œuf sur un ministre ...

Le ministre tunisien de la culture envisage le retrait de sa plainte ...

Tunisie - Le ministre visé par un jet d'oeuf retire sa plainte contre un ...