Huffpost Maghreb mg

Tunisie: La Troïka refuse les propositions de l'opposition... Le marathon des négociations se poursuit

Publication: Mis à jour:
TROIKA UGTT
Facebook/UGTT

Les représentants des partis de la Troïka au pouvoir ont refusé, ce dimanche 31 août 2013, les propositions transmises par l'opposition, par l'intermédiaire de la médiation menée par la puissante centrale syndicale (UGTT) durant ce mois.

"La Troïka a certes refusé ces propositions mais la porte reste ouverte. Les représentants de chaque parti vont consulter leurs instances respectives et nous nous réunirons de nouveau demain", a déclaré Houcine Abassi, le secrétaire général de l'UGTT, à l'issue de la réunion.

"Je pense qu'aujourd'hui tout est possible, autant je peux voir qu'il y a des avancées et que le dialogue national pourrait être lancé rapidement, autant on peut encore en être très loin. Cela dépendra des concessions de chacun des camps", a ajouté M. Abassi.

"La Troïka a effectivement refusé les propositions présentées hier par l'opposition, mais ce sera la réunion de demain qui déterminera la décision finale", a souligné Mouldi Riahi, président du groupe parlementaire d'Ettakatol, un des trois partis formant l'alliance gouvernementale.

Vendredi, la Troïka avait elle-même transmis une série de propositions à l'opposition, parmi lesquelles la démission du gouvernement le 29 septembre prochain et la reprise immédiate des travaux de l'Assemblée nationale constituante, suspendue par le président de l'Assemblée, Mustapha Ben Jaâfar, depuis près d'un mois.

Les propositions des partis au pouvoir avaient été ce samedi refusées par l'opposition, qui organisait une chaîne humaine du Bardo à la Kasbah, pour demander principalement la démission du gouvernement. Les principaux représentants de l'opposition avaient à leur tour fait des propositions, lesquelles ont été étudiées ce dimanche.

Depuis un mois, Houcine Abassi entreprend un marathon inédit de négociations, rencontrant quotidiennement des représentants de partis politiques ou d'organisations de la société civile. Même si des concessions ont été faites d'un côté et de l'autre, un accord pour le lancement du dialogue national n'a toujours pas été trouvé.

Si les partis de l'opposition regroupés au sein du Front du Salut National demandent la démission immédiate du gouvernement, comme préalable au dialogue, la majorité au pouvoir insiste sur la nécessité de reprendre les travaux de l'ANC et de se mettre à la table du dialogue, afin qu'un accord soit trouvé sur la composition du futur gouvernement, avant toute démission.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Des centaines de bouteilles d'eau pour un marathon sans fin
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Tunisie – L'opposition refuse la proposition de la troïka

Tunisie – La troïka au pouvoir présente une proposition de sortie de ...