IRAN - Apparu sur Twitter la semaine dernière, un cliché presque surréaliste, montrant des femmes journalistes travaillant au sol lors d'une conférence de presse, avait enflammé les réseaux sociaux:


Cette photo avait été prise samedi 17 août, à Téhéran, lors de la passation de pouvoir entre l'ancien et le nouveau ministre des Affaires étrangères iranien. On peut donc y voir huit femmes assises à même le sol en train de prendre des notes, pendant que les hommes écoutent simplement, assis sur des chaises.

Face au tollé général sur le Web, l'agence de presse iranienne Mehr News, dont l'un des photographes -Younes Khani- est l'auteur du cliché, a apporté des précisions dans une note quelques jours après la conférence de presse.

L'agence propose en fait deux autres clichés de Younes Khani pour démontrer que la présence de ces femmes ne serait que concours de circonstances ce jour-là. Sur celui qui suit, on peut ainsi voir des hommes debout à l'arrière de la salle, montrant que celle-ci était bondée, avec une capacité d'accueil pas assez suffisante pour cette conférence de presse:

iran

Sur celle qui suit, on peut encore voir des hommes debout sur un des côtés de la salle:

iran

Enfin, sur ce nouvel angle découvert sur Twitter cette fois, on devine une femme assise au premier plan à gauche:


L'agence Mehr News avance donc l'argument que ces femmes, n'ayant pu trouver de sièges disponibles en arrivant, ont été contraintes de s'asseoir au sol car elles souhaitaient, au contraire des hommes présents, prendre des notes.

Il n'empêche, ces messieurs auraient pu avoir la galanterie de céder leur place à ces dames...

Retrouvez les articles du HuffPost Maghreb sur notre page Facebook.