Lors d'une conférence de presse tenue ce vendredi 23 Août 2013, le président de la Haute instance de la communication audiovisuelle (HAICA), Nouri Lejmi, a assuré que "la HAICA travaille à l'écart de toute interférence des partis politiques et agit dans les limites des compétences que lui confère le décret-loi 2011-116".

Concernant les récentes nominations à la tête d'un certain nombre d'établissements publics de presse (des radios), M. Lejmi a indiqué vendredi lors d'un point de presse au siège de l'instance au Bardo que le décret-loi 116 ne reconnaît à la HAICA la présentation d'un avis conforme que dans le cas des nominations de présidents-directeurs généraux.

Il a été convenu, lors d'une rencontre tenue la veille entre certains membres de l'instance et le ministre auprès du Chef du gouvernement, Noureddine Bhiri, de former une commission mixte paritaire comprenant trois membres représentant la présidence du gouvernement et trois membres représentant la HAICA dans le but d'avoir une même lecture et une même interprétation du décret-loi 116 et d'opter pour une formule participative de coopération pour le règlement des problèmes relevés dans le secteur, dont celui des nominations, a-t-il ajouté.

Lire: Les nouvelles nominations à la tête d'établissements médiatiques vivement dénoncées

Sur un tout autre plan, M. Lejmi a indiqué que l'opération d'observation menée par l'instance avait permis de relever de nombreux abus commis par des établissements de presse, quoique à divers degrés de gravité. La HAICA est intervenue à plusieurs reprises et a infligé graduellement des sanctions qui vont du simple rappel à l'ordre au retrait de l'autorisation d'émettre, en passant par l'avertissement et la suspension de fréquence, a-t-il précisé.

Le président de la HAICA a en outre annoncé que l'instance avait eu à prendre des décisions interdisant la diffusion de deux émissions respectivement de Radio-Ezzeitouna et de la chaîne Al-Hiwar Ettounsi parce que trop vindicatifs, admettant que le degré d'application de telles décisions diffèrent d'un établissement à l'autre. Les deux émissions sont "Sabahek Ajmal" sur Zitouna FM et "Nida" sur El Hiwar.

Pour ce qui est du dossier de régularisation de la situation des médias qui émettent illégalement, Nouri Lejmi a indiqué que la HAICA avait décidé de proroger jusqu'au 9 septembre prochain le délai de présentation des dossiers de régularisation.

Il a annoncé que la HAICA mettra à disposition prochainement un cahier des charges relatif aux radios et télévisions, à la lumière des conclusions d'un atelier de travail organisé récemment à cet effet.

M. Lejmi a souligné par ailleurs que l'instance se focalisera au cours de la période à venir sur la formation, par l'organisation d'ateliers de formation au profit des personnels du secteur, en mettant particulièrement l'accent sur la déontologie, selon lui "un peu trop négligée ces derniers temps par nombre d'établissements de presse".