Vendredi, les États-Unis ont conseillé aux ressortissants américains à l'étranger de rester prudent, évoquant un risque accru d'attentats d'Al-Qaïda au mois d'août, notamment au Proche-Orient et en Afrique du Nord.

"Les informations actuelles suggèrent qu'Al-Qaïda et ses organisations affiliées continuent à préparer des attentats terroristes dans la région et au-delà. Ils pourraient concentrer leurs efforts pour perpétrer des attaques d'ici fin août", a précisé le département d'Etat dans son avis émis à l'attention de ses citoyens. Cette recommandation met en lumière "des attentats terroristes potentiels dans les transports et d'autres infrastructures touristiques".

Cette alerte se fonde sur les mêmes renseignements qui ont motivé des fermetures d'ambassades américaines ce dimanche. Le département d'État a diffusé une liste de 21 missions diplomatiques, dont celles d'Irak, d'Arabie saoudite, d'Égypte, du Bangladesh, d'Afghanistan, de Libye, de Yémen et du Soudan, qui resteront fermées ce dimanche.

Le président américain Barack Obama a ordonné de prendre "toutes les mesures nécessaires pour protéger les Américains", a indiqué dans la soirée de vendredi un responsable de la Maison Blanche s'exprimant sous couvert d'anonymat. Il a ajouté que Barack Obama était "tenu au courant d'une menace potentielle d'attentat qui se déroulerait dans la péninsule arabique ou en émanerait", évoquée auparavant par le département d'État, et il "continuera à être tenu au courant régulièrement" des développements dans ce dossier.

LIRE AUSSI: >> Tunisie: Les principaux troubles liés aux djihadistes depuis la fin de l'année 2012