Huffpost Maghreb mg

Al Jazeera en difficultés dans les pays du printemps arabe

Publication: Mis à jour:

Al Jazeera est dans la tourmente. Deux ans après le début des révoltes dans le monde arabe, la chaîne qatarie est de plus en plus isolée. Accusée de partialité dans la couverture des révolutions dans le monde arabe, la télévision de l’émirat parviendra-t-elle à survivre ?

Difficultés en Egypte

Depuis l’éviction de Mohamed Morsi par l’armée, Al Jazeera vit ses pires heures en Egypte. Juste après l’annonce de la destitution de Morsi, Al Jazeera avait diffusé un enregistrement, mal filmé, dans lequel il réaffirmait être encore Président. Après son arrestation mercredi 03 juillet, les locaux de la chaîne qatarie, accusée d’être proche des islamistes, ont été fouillés et fermés sur ordre du procureur. Lundi 08 juillet, lors d’une conférence de presse tenue par les militaires, un journaliste d’Al Jazeera, à été pris à partie et chassé par ses confrères égyptiens. En même temps, plusieurs collaborateurs de la chaîne en Egypte, ont annoncé leur démission. “Un désaccord sur la ligne éditoriale” avait expliqué lundi un responsable d'Aljazeera à Doha.

"Certains nouveaux collaborateurs du bureau d'Al-Jazeera-Mubasher (la chaîne en direct du groupe) en Egypte, qui ont leur propre appréciation de la situation dans le pays, ont décidé de quitter la chaîne", a déclaré à l’AFP un responsable sous couvert de l'anonymat.

Al Jazeera et le printemps arabe

Créée en 1996 par l’Emir du Qatar, la chaîne d’information Al Jazeera est rapidement devenue numéro 1 dans le monde arabe, grâce à ce qui semblait être une liberté de ton, dans une région où la presse était complétement muselée. Mais les révolutions qu’ont connu un certain nombre de pays arabes n’a pas seulement bouleversé les régimes en place, Al Jazeera aussi est bousculée.

Interdite sous Ben Ali, la chaîne a suivi de près les évènements qui ont précédé sa chute, avant de se tourner vers l’Egypte, la Libye et la Syrie. Al Jazeera se positionne en “porte-voix” des révoltés contre les “régimes oppresseurs”. La lune de miel n’a pas duré longtemps. Durant la première phase de transition, précédents les élections du 23 octobre 2011, la ligne éditoriale d’Al Jazeera avait été perçue comme étant très proche des islamistes. La crédibilité de la chaîne en est affectée. Dans certaines manifestations à Tunis, ses correspondants sont hués, parfois même chassés.

Appuyant Ennahdha en Tunisie et les Frères Musulmans en Egypte, soutenant les rebelles en Libye et en Syrie, elle fait un blackout au Bahrein, où le soulèvement de la majorité chiite est à peine évoqué. In fine, la chaîne ne serait que la caisse de résonnance de la politique étrangère de l’Émirat. En 2010, les câbles wikileaks divulgués par Julian Assange le révèlaient. Les sources diplomatiques expliquaient que le Qatar utilisait Al Jazeera comme “un outil de négociation pour améliorer les relations avec d’autres pays”. La chaîne était ainsi considérée selon The Guardian comme “l’un des outils diplomatiques et politiques les plus utiles du Qatar”, notamment avec les Etats-Unis. En septembre 2011, un câble wikileaks divulgué, révèle les relations qu’entretenait Al Jazeera et le gouvernement américain: En 2010, La chaîne qatarie avait supprimé de son site un article sur demande de l’ambassadeur américain à Doha.

Al Jazeera peut-elle survivre?

Est-ce la fin d’Al Jazeera? Après 17 ans d’existence, la chaîne qui a longtemps été un média de référence dans le monde arabe, est aujourd’hui associée à un média de propagande, plutôt qu’à une chaîne d’information. Surfant sur la vague des printemps arabes, elle a perdu beaucoup de sa crédibilité. Plusieurs de ses journalistes dénoncent sa ligne éditoriale et claquent la porte, notamment son directeur, Wadhah Khanfar qui a quitté son poste en septembre 2011, et la présentatrice vedette Eman Ayad, en janvier 2012. “Il n’y a plus de journalisme indépendant” déclare le libanais Ali Hashem, un ancien correspondant d’Al Jazeera à Beyrouth après sa démission. “Les chaînes de télévision se sont transformées en partis politiques, poussant l’agenda de forces extérieures” déclare-t-il dans une interview à RT.

Al Jazeera peut-elle survivre aujourd’hui? La chute des régimes dictatoriaux a libéré les médias et Al Jazeera n’a plus le monopole de l’information. L’expansion du groupe n’a toutefois pas été arrêté. Après ses chaînes sportives à grand succès, Al Jazeera se lance en France, avec une chaîne d’information en continue francophone. et prépare également un lancement aux États-Unis.

Sur le web

Fait-on un mauvais procès à Al-Jazeera? | Slate Afrique

L'affaire des présentatrices d'Al-Jazeera : grandes manœuvres dans ...

La démission du directeur d'Al-Jazira, symbole d'une chaîne qui s ...

Et l'étoile d'Al-Jazira pâlit - Le Monde diplomatique

Al-Jazeera lance une chaîne d'information en français - Jolpress.com