Huffpost Maghreb mg

Mufti: Chef religieux et fonctionnaire de l'Etat

Publication: Mis à jour:
Grande mosquée de Kairouan
Grande mosquée de Kairouan

A trois jours du mois de Ramadan, le Président de la République Moncef Marzouki a désigné un nouveau Mufti de la République pour remplacer Othman Bathikh. Son choix s’est porté sur Hamda Said, 73 ans, détenteur d’un doctorat en jurisprudence islamique, et imam de la mosquée de Béni Khiar (Gouvernorat de Nabeul).

En Tunisie, le Mufti de la République, on le voit souvent à la veille du mois du Ramadan pour l'annonce du début du mois saint, ou le jour de l’Aid dirigeant la prière où sont présents les hauts responsables de l’Etat. En réalité, sa mission dépasse ces attributions. Dans les pays sunnites, il fait office de “jurisconsulte”. Un chef religieux qui a l’autorité d’émettre des fatwas. Une personne que l’on consulte pour avoir ses avis sur toutes sortes de sujets.

Le Mufti dans l’Histoire

Les premières fatwas sont apparues à l’époque du prohète Mahomet, quand des difficultés à interpréter certains sujets liés à l’Islam ont émergé. Cela s’est poursuivi durant le règne des 4 premiers Califes. Les fatwas ont pris un rôle plus important avec les Abbassides, mais c’est durant le règne des Ottomans que le Mufti acquiert le statut de fonctionnaire. Il devient une autorité religieuse et morale.

Désigné désormais par les autorités publiques, le poste de Mufti n’est pas que religieux, mais politico-religieux. On retrouve cette fonction dans tous les pays musulmans sunnites. Pour les chiites, il n’existe pas de Muftis, mais des Mollahs.

Mufti, Imam, quelles différences?

L’Imam est une personne habilitée à diriger la prière, ayant des connaissances approfondies de la théologie. Mais cela ne suffit pas à en faire un Mufti, qui lui, sera amené à prendre des décisions religieuses, les “fatwas”. Ce dernier doit être un savant de l’Islam avec une grande maîtrise de la jurisprudence islamique: Il doit être capable d’arriver, par un raisonnement basé sur son interprétation de l'Islam, à trouver une solution à un problème juridique.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le Mufti n’est pas obligatoirement de sexe masculin. En se référant à Aicha, l’épouse du prophète Mahomet, le Grand Mufti de Dubai a autorisé en 2009 la parité dans cette fonction.

Selon lui, “rien ne s’oppose dans le Texte à ce que la femme prétende briguer cette haute responsabilité, aussi longtemps qu’elle en a les compétences et les connaissances théologiques requises”, rapporte le site Oumma.

Un chef religieux au service de l’Etat

Endossant un rôle politico-religieux, le Mufti peut justifier une guerre, la condamner, ou suggérer l’établissement de la paix. “Ce fut le cas des accords de paix entre l'Egypte et Israël en 1979”, explique Sami Aldeeb Abu-Sahlieh, directeur du Centre de droit arabe et musulman basé en Suisse, dans son texte “Le Mufti et la fatwa en droit musulman”.

“On peut citer le recours aux Muftis, par les pays musulmans impliqués dans la crise du Golfe, que ce soit pour condamner ou pour justifier la présence des armées occidentales en Arabie séoudite et les autres pays hostiles à l'Iraq. Malgré l'impact qu'a la fatwa sur le public dans de telles situations, on ne peut s'empêcher de voir dans le Mufti un serviteur du pouvoir. Il est rare en effet de voir un Mufti s'opposer à la volonté du chef de l'Etat. C'est le rôle le plus ingrat et le plus difficile qu'affronte le Mufti dans la société.” ajoute-t-il.

Le Mufti peut ainsi cautionner des décisions qui pourraient être controversées, mais de par son autorité morale et religieuse, elles sont acceptées.

Mais si le Mufti de l’Etat est désigné par les autorités publiques, et est souvent au service des dirigeants, il existe dans certains pays du Golfe, des Muftis “non officiels” qui nuisent à l’institution, avec l’émission de fatwas à propos de tout, et parfois de n'importe quoi, comme en 2008, quand un prédicateur syrien installé en Arabie saoudite, Mohammed Al-Munjid, a émis une fatwa pour interdire aux enfants de regarder le dessin animé Mickey Mouse.

Sur le web

Chef, Religieux - - LeFigaro.fr - Le Figaro

Le Mufti du Rwanda fanfaronne et s'attire le courroux d'une partie ...