Le rappeur marocain El-Haqed soutient Weld el 15

Publication: Mis à jour:
Imprimer
L7a9ed
L7a9ed

Trois rappeurs marocains, El-Haqed, Danger et L’Ghadeb, viennent de diffuser sur YouTube une chanson, intitulée "Free Weld El 15", en soutien au rappeur tunisien, emprisonné depuis le 13 juin pour son clip "Boulicia Kleb".

“De Casa à Tunis, nous niquons les régimes policiers. (...) Mon frère Weld el 15, ne tombe pas et ne baisse pas la tête”. El-Haqed annonce la couleur dès les premières phrases de la chanson, avant de s’attaquer violemment aux autorités tunisiennes et marocaines. “Nous ne voulons pas d’asile politique, nous ne quitterons pas nos pays”, poursuit-il. “C’est le même système pourri au Maroc et en Tunisie” enchaîne Danger.

Rappeur engagé, militant du mouvement contestataire du 20 février, Mouad Belghouat, alias El-Haqed a été arrêté le 28 mars 2012, suite à la diffusion sur YouTube de sa chanson, "Kilab al Dawla" (Les chiens de l’Etat, ndlr), dans laquelle il s’en prend directement à la monarchie marocaine, et dénonce la corruption dans la police. Le rappeur est alors accusé d’"insultes à l’égard des autorités" et "outrage à un corps constitué". Il sera condamné, le 11 mai 2012, à un an de prison ferme.

"Cette affaire est tout simplement une affaire de liberté d'expression. Chaque jour qu'il passe en prison rappelle la distance entre les lois du Maroc, et sa pratique, ainsi que les droits garantis par sa nouvelle constitution", avait alors réagi l'ONG Human Rights Watch.

Un an plus tard, Weld el 15 vit la même situation en Tunisie pour sa chanson "Boulicia Kleb" (Les policiers sont des chiens, ndlr). Accusé d’ “outrage à un fonctionnaire public par paroles ou gestes ou menaces, outrage public à la pudeur et atteinte aux bonnes mœurs”, le rappeur écope de deux ans ferme en première instance. Le verdict de son procès en appel, tenu le 25 juin dernier, a été reporté au 2 juillet prochain.

Sur le web

El Haqed Releases New Song and Video in Solidarity ... - Mamfakinch

Maroc: le rappeur Mouad El-Haqed condamné à un an de prison ...